Adam

Adam. Le premier homme créé par Dieu.
Le premier savon créé par Moi.
Mes chevilles vont bien merci :-)

Pour mon premier savon, j’avais décidé de faire simple, avec des ingrédients pas chers et faciles à trouver pour avoir un investissement de base minimum. Au cas où ça m’aurait gonflée de faire du savon.

(Pour ceux qui croient encore qu’ils peuvent faire un savon de temps en temps, comme ça, en soirée, sans devenir addicts, et ben c’est comme pour la clope ils se mettent le doigt dans l’oeil jusqu’au coude! Le savon c’est à la vie à la mort, une fois que tu y as touché, c’est la fin des haricots, tu ne peux plus t’en passer.)

Je suis donc partie sur un 100% olive:

500g HV olive (de chez Bien Vu)
1CS d’argile blanche 1cc de cannelle en poudre
2 clous de girofles broyés
(Les ajouts ont été fait directement dans les huiles)

Lessive de soude à 30% pour un surgraissage à 9%.

Illustration savon Adam

J’ai démoulé au bout de 24h (impossible d’attendre une minute de plus) et le savon était légèrement mou. Au bout d’un mois de cure je l’ai enfin testé sous la douche (prendre sa douche avec Adam, le rêve non?) et bien résultat mitigé :

Personnellement je l’aime bien, mais c’est normal c’est moi qui l’ai fait. (On aime toujours ses propres savons, même s’ils sont marron m****).
Plus objectivement, il ne mousse pas mais il forme une sorte de film sur la peau. Si on le laisse trop fondre, le film se transforme en glaire pas très ragoûtante. De plus les clous de girofles n’ont pas fondus, le savon est donc légèrement exfoliant, il gratte un peu.
Pour les point positifs, il est extrêmement doux, il laisse la peau bien douce et ne dessèche pas. Si on sait lui parler, il veut bien mousser (il faut rajouter de l’eau sur la glaire et frotter un peu). Et puis il sent bon quand même. Pas très fort mais bon. Il sent le gâteau. Enfin, il est beau, marron clair avec des petites tâches brunes dues au clou de girofle.

Edit du 25 avril 2011: finalement je le trouve vraiment super mais il demande une cure beaucoup plus longue que les autres savons. Je referai des savons de Castille car franchement après quatre mois de cure, c’est un de mes meilleurs savons, mis à part qu’il gratte un peu.

Je vous donne les réactions de mes proches, juste pour se poiler un peu:
Mon père : « Moi j’aime bien les savons qui moussent… »
Mon frère (vous savez, la seule personne sur terre qui peut TOUT vous dire. Même « avec cette nouvelle coupe de cheveux on dirait que tu as le cancer ». Et « je n’aime pas cette robe, ça fait pouf ») : « Tu peux me faire un savon? Mais si possible où tu n’as pas un mollard dans la main, ni qui gratte quand tu te lave. Je veux bien celui à la fraise tagada. » Cent balles et un Mars aussi?
Mon copain, voyant Adam pour la première fois dans sa salle de bain: « mais c’est quoi ce truc?! »

4 réflexions au sujet de « Adam »

  1. Hahaha ! Vous m’avez bien fait rire avec la réflexion « Mais si possible où tu n’as pas un mollard dans la main » hahahah ! c’est exactement ça !!! j’utilise le même en ce moment à la maison, c’est vrai que ce n’est pas super agréable :) et Merci pour vos partages !

    1. bonjour et merci de votre commentaire. La remarque était de mon cher frère qui a toujours le mot pour rire :-)
      Pour limiter l’effet gleuant, il faut laisser le savon curer très longtemps, 9 mois minimum. aujourd’hui j’utilise un savon qui a 2 ans et demi et il mousse beaucoup mieux et ne gluglute presque plus. Pour le 100% olive, il est vraiment très intéressant de les oublier à la cave et de les ressortir quelques années plus tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
:red: 
:blink: 
:roll: 
:shock 
:mrgreen: 
:sourire: 
:rire: 
:na: 
:langue: 
:arrow: 
:idea: 
:coeur: 
:eek: 
:suspect: 
:voyons: 
:toctoc: 
:smoke: 
:burp: 
:kiss: 
:cheers: 
:dead: 
:old: 
:pan: 
:fouet: 
:fusil: 
:boulet: 
:fumivert: 
:merci: 
mdr 
:vivemoi: