Archives pour la catégorie Savons funky

Ici vous sont présentés mes recettes de savons colorés.

Elixir

Voici un savon raté qui est bien retombé sur ses pattes. Initialement j’avais prévu un marbrage au cintre, mais comme j’ai eu une trace éclaire, j’ai été obligée d’improviser… J’ai donc moulé les deux pâtes l’une sur l’autre à la truelle, mélangé grossièrement à la petite maryse et texturé en suite à la baguette chinoise. Et finalement je suis assez contente du résultat :

Savon Elixir
Savon Elixir

La recette:

coco 30%
palme 20%
ricin 5%
saindoux 30%
colza 15%

Ajouts :

fragrance élixir 1% du PDH
argile blanche 3% du PDH
pigment organique rose, 1% du PDH

Lessive de soude pour un surgraissage à 5%

Le pigment m’a été offert par Violette, un grand merci à toi! La fragrance ne tient pas très bien à ce dosage, je pense qu’il faut au moins pousser à 2%. Le savon a ranci assez vite, dû à l’huile de colza et au saindoux je pense. très bientôt des tests sur le rancissement des savon, afin d’y voir un peu plus clair.

Funky granny

Voici un de mes savons les plus réussis de ma dernière savonnite aiguë. Je suis littéralement folle de ce savon! Je trouve que l’esthétique colorée du marbrage au funnel colle parfaitement à la fragrance très fruité.

funnel

coco 30%
palme 30%
olive 30%
ricin 10%

lessive de soude pour un surgraissage à 5%

Ajouts :

fragrance granny smith 2% du PDH
colorant Néon violet (qui donne cette couleur rose sombre que je cherche depuis des mois! j’ai enfin trouvé mon graal)
colorant Néon vert
colorant Néon orange

marbrage faux funnel à trois couleurs

La recette est une recette que je voulais tester depuis longtemps car elle utilise mes huiles préférées mais dans des proportions que je n’avais jamais testé donc ça m’intriguait. Pour les couleurs j’ai beaucoup hésité suite à mes précédents ratages , mais j’ai lu un article sur blog de Soap Queen qui m’a donné le courage de faire cette petite merveille. Mon seul petit regret c’est de n’avoir pas réussi un beau topping sur le dessus, mais je ferais mieux la prochaine fois. Il est beau quand même, je l’aime comme ça.

Pour le marbrage, j’ai utilisé la technique du faux funnel filmée par soaperstar qu’elle utilise dans cette vidéo et qui donne cette petite merveille. Au passage jetez un oeil sur son tablier, une pure merveille, je veux le même!! Je dois avouer que cette vidéo de Soap Queen m’a aussi inspirée.

La fragrance est une tuerie! J’adore! Une odeur très sucrée et en même temps très acidulée qui ressemble bien à l’odeur de la pomme granny smith, mon frère trouve que ça sent le bonbon. Moi je la trouve juste géniale!

Vacances à Tahiti

Voici un savon que j’aime beaucoup. Il fait partie de ma série obsessionnelle monomaniaque « je veux un marbrage one-pot à la japonaise, et je ne ferais que ça tant que je n’y serais pas arrivé! Et si je n’y arrive pas je m’assois par terre et je pleure! ». C’est (encore) un savon bleu associé à une douce odeur de monoï pour un voyage à Tahiti.

savon_marbrage_one_pot

Voici la recette :

coco 30%
palme 20%
ricin 5%
saindoux 30%
colza 15%

lessive de soude pour un surgraissage à 2%

Ajouts à la trace :

colorant Néon Bleu + quelques gouttes de Néon jaune pour obtenir du turquoise
marbrage one-pot avec incrustations de coquillages
fragrance monoï

savon_marbrage_one_pot2

La fragrance ne sent pas le monoï après la saponification, mais elle sent quand même très bon, le frais, le propre, le savon. Sinon il a une mousse bien crémeuse et bien grasse, due au saindoux. Le marbrage est assez bien réussi, mais il manque encore de légèreté par rapport à ce que j’attendais, donc mes marbrages one-pot sont à poursuivre!

Savon kiwi

Pour celui-ci je voulais à la base faire un savon complètement vert avec seulement des incrustations de boules noires. Mais quelques heures avant de le faire j’ai regardé le savon de Ppk cœur d’œillet dans la tourmente, et du coup, au moment de la confection, j’ai eu envie d’un marbrage one pot. Voici donc le résultat :

savon_kiwi

La recette (pour 500g) :

coco 30%
palme 30%
ricin 5%
colza 15%
saindoux 20%
fragrance avocat du diable 1% du poids des huiles

lessive de soude pour un surgraissage à 3%

Ajouts à la trace :

colorant néon vert dilué dans de la glycérine pour un marbrage one pot avec inclusion de billes de savon noir.

Je suis très contente de ce savon qui mousse bien, il est très crémeux et a une odeur à tomber ! Mon seul regret vient du fait que les billes noires se sont mal réparties, et certaines tranches n’en contiennent pas. Heureusement que le marbrage one pot est là pour rattraper le coup!

Matin d’hiver

Voici une recette de saison : à l’occasion de Noël, ma mère souhaite offrir des savons (les miens bien sûr…) à ces collègues de travail. Je lui ai donc concocté une petite recette, un biwil coco-noix toujours avec des essais de marbrage one pot allers-retours avec en plus une petite touche à l’américaine avec les paillettes sur le dessus.

Illustration savon
Matin d’hiver

La recette :

coco 500g
noix 100g

lessive de soude pour un surgraissage à 8%

Ajouts à la trace :

oxyde bleu dans 1/3 de la pâte
mica brillant dilué dans un peu d’huile
fragrance Neige fraîche

Il m’est arrivé quelque chose d’assez étrange : la pâte à savon à commencé à figer, mais seulement au fond du moule! Ce qui donne cet effet de coupure entre le haut et le bas du savon. C’est sympa non? J’ai coulé mes deux pâtes rassemblées puis j’ai rajouté par dessus un peu de pâte bleue que j’avais mise de côté. Une fois le savon coulé, j’ai attendu qu’il fige un peu, j’ai texturisé le dessus à la maryse puis appliqué le mica dilué dans l’huile au pinceau.

A mon grand étonnement ce savon n’est pas tellement dur, l’huile de noix a bien joué le rôle que je lui avais assigné. Je n’aime pas tellement la fragrance, mais comme c’est toujours personnel les odeurs, j’espère qu’elles aimeront! Ceci dit, je trouve qu’elle va bien avec l’esthétique du savon.

Savon allons réveiller le soleil

Voici la recette d’un savon comportant plusieurs nouveautés : tout d’abord j’avais très envie de tester l’huile palme rouge. Ensuite, je voulais absolument tenter une technique de marbrage trouvée sur un blog, ou la personne en l’occurrence fait son marbrage one pot en faisant des allers-retours dans son moule ce qui lui donne un marbrage en couche absolument divin. (Mademoiselle si tu te reconnais, je serais ravie de donner le lien vers ton blog!) Et enfin, comme il y a longtemps que cette recette me trotte dans la tête j’ai voulu enfin la réaliser : le savon aux actifs de la ruche! un peu de sel par ci, du lavandin pour l’odeur, et l’été est là (si si, imaginez très fort!).

Illustration savon
Allons réveiller le soleil

La recette (pour 500g) :

coco 30%
palme 10%
palme rouge 10%
olive 44%
ricin 5%
cire d’abeille 1%

argile blanche 1CS

lessive de soude pour un surgraissage à 8%

A la trace :

HE lavandin 2%
sel de guérande 1CS
miel 1CS
ocre rouge dans 1/3 de la pâte

Marbrage one pot avec allers-retours le long du moule.
Utilisation de papier bulle pour la décoration du dessus.

Je suis absolument FAN du marbrage! A partir du moment ou j’ai ajouté la soude, j’ai très peu mixé, je suis très vite passée au fouet manuel. Et bien ma trace est arrivée beaucoup moins vite et est restée stable longtemps. Je pense que je vais réitérer l’expérience! Sinon il est extrêmement crémeux, je ne sais pas si ça vient de l’huile de palme rouge, de la cire d’abeille ou du miel, mais c’est un vrai bonheur pour moi qui aime les savons crémeux! Je voulais une odeur très légère et à 2% c’est tout simplement parfait. Il est très agréable et mousse bien, une mousse généreuse (due au miel) avec de grosses bulles, comme j’aime. Encore un savon qui fait partie de mes préférés!

Savon bonbon

Voici un savon qui s’appelle « bonbon » parce que l’odeur est très sucrée et  je trouve que le marbrage ressemble aux Arlequins, avec des couleurs différentes. J’ai également voulu essayer le savon 100% coco surgraissé à 20% dont tout le monde fait tant d’éloges.

illustration savon bonbon
Savon bonbon

La recette (500g) :

100 % HV coco (et oui je m’y suis mise aussi!)
1 CS d’argile blanche

soude pour un surgraissage à 20%

Ajouts à la trace :
fragrance vanille-mûre sauvage

Séparation de la pâte en trois
oxyde rose
chlorophylle
2cc crème fraîche pour diluer les colorants avant incorporation.

A trace très épaisse j’ai coulé une première couche de pâte blanche assez fine, puis j’ai travaillé à la truelle cuillère pour couler la pâte verte en couche épaisse et triangulaire sur le côté du moule, puis de nouveau une couche de blanc arrangée à la cuillère, travail de la pâte rose à la cuillère, et j’ai terminé par une couche de blanc.

Je suis extrêmement contente du résultat! J’avais vu ce marbrage sur un blog japonais, elle avait fait exactement pareil mais en marron, on aurait dit des rayures de zèbre . Malheureusement je n’ai plus accès au blog et comme mon japonais est encore plus que balbutiant, je n’en connais pas la raison .

Le seul bémol c’est que je ne suis pas fan du 100% coco, qui je trouve, me fait la peau plus rêche que les autres savons…  De plus l’odeur est un peu forte et un peu trop chimique à mon goût, mais c’est une appréciation très personnelle, qui ne regarde que moi. (La fille de ma copine adore: je cite: « il sent trop bon celui-là! »)

Savon Cosmos

Voici un savon plein de nouveautés! J’ai essayé plein d’ingrédients que je n’avais jamais essayés, et j’ai tenté pour la première fois le marbrage au funnel! Je voulais trois couleurs flashies: violet, orange et rose, mais le rose est trop pâle, il ne se voit pas très bien, et aurait tendance à gâcher l’ensemble. Mais ça reste discret, donc tout va bien. Voilà le résultat :

Illustration savon cosmos

La recette (500g) :

20% Végétaline (HV coco )
15% HV palme
50% HV olive
5%HV ricin
1CS sel

Lessive de soude pour un surgraissage provisoire à 3%

A la trace :
5% HV macadamia pour un surgraissage final de 8%
HE lavande et ylang-ylang
Mica brillant

Séparation de la pâte en trois parties:
Partie violette : colorant alimentaire bleu et rouge
Partie rose : oxyde rose(trop pâle)
Partie jaune : oxyde jaune et rouge et colorant alimentaire jaune.

Ce savon est un de mes préférés! Il est très dur, il mousse bien et il a une odeur sublime: ni trop forte ni trop faible, elle est parfaite pour moi. J’aime beaucoup le résultat du marbrage au funnel, et je trouve qu’il est vraiment agréable sur la peau. Un de mes favoris!!

Savon printanier

Voici la recette d’un savon qui date de la fin de l’hiver, ou y’en a marre du froid de la pluie et du temps gris. J’ai donc fais ce savon pour faire revenir les hirondelles, bourgeonner les arbres et fleurir les prés.

L’idée m’est venue d’une recette que j’ai vu sur un blog (je ne me rappelle malheureusement pas lequel ) où la savonnière en question avait mis du colorant alimentaire bleu et avait obtenu un magnifique violet.Donc la gamine que je suis a fait son caprice « moi aussi je veux un savon violet!!! » et voilà le résultat:
Illustration Savon printanier

30% Végétaline (HV coco)
5% HV ricin
15% HV colza
50% graisse d’oie
1CS d’argile blanche
colorant alimentaire bleu 2/3 et rouge 1/3

Lessive de soude pour un surgraissage à 10%

A la trace :
fragrance Lilas blanc (Aroma Zone)

Je trouve que ce savon est très réussi! Contrairement à tous mes premiers savons, il n’est pas mou et il ne fond pas trop vite. Il s’est très bien démoulé, en revanche, l’odeur était trop faible après une cure de 4 semaines. Après quelques mois, elle a quasiment disparue, ce qui est bien dommage car c’est une odeur très agréable pour un savon. J’ai choisi cette fragrance car pour moi, le lilas est vraiment signe de printemps car c’est une des premières plantes à être en fleur lorsque je commence à retourner à la campagne.

Edit du 8 août 2014 : Les fragrances d’Aroma-Zone ne tiennent pas en savonnerie, choisissez plutôt celles de Sensory Perfection ou de Gisella Manke.

Tagada-Tsoin

En allant baver sur les savons de Jazz, j’avais vu que dans plusieurs de ces recettes, elle ajoutait à la trace de la crème fraîche. J’ai pensé que c’était une super idée, et j’ai donc essayé. De plus, comme ma mère est friande de fraises Tagada, j’ai fait un macérât alcoolique de fraises Tagada, que j’ai voulu ajouter à cette recette. Voici donc en direct, uniquement pour vous internautes, le résultat :

Illustration Savon Tagada-tsoin

25% Végétaline (HV coco)
5% HV ricin
25% HV colza
45% HV olive
2 pdc oxyde rouge
1 CS argile blanche

Lessive de soude pour un surgraissage de 10%

A la trace :
1 CS de sucre en poudre
1 CS de crème fraîche
5% (du poids total des huiles) macérat alcoolique de fraises Tagada

Autant l’annoncer tout de suite, ce savon est un de mes préférés. Il est d’une douceur incroyable. Il a vraiment quelque chose de particulier qui est dû à la crème fraîche je pense.
Il n’est pas parfait bien sûr, car il ne sent pas beaucoup la fraise Tagada, mais cette douceur particulière fait que c’est vraiment mon préféré.

Il était très mou au démoulage, sûrement à cause de la crème fraîche associée au macérât alcoolique qui ont apporté beaucoup de liquide. Je pense qu’il vaut mieux utiliser la crème fraîche lorsqu’on fait soi-même le mélange eau/soude et que l’on peut par conséquent réduire le pourcentage d’eau et le compenser par l’ajout de crème fraîche. Mais il n’était pas non plus indémoulable. Son deuxième inconvénient à mon avis est le même que tous mes autres savons, c’est à dire qu’il fond beaucoup trop vite. Ce qui est dû au faible dosage de beurres durs et à l’absence d’huile de palme.