La trace

Bonjour chers amis bulleurs!

Aujourd’hui nous allons aborder un sujet haut en couleur, la trace! La trace est un moment très important car c’est à ce stade que la saponification démarre, que le savonnier officie pour ses marbrages et sa mise en moule. C’est donc un moment capital à la fois pour le savon, et pour le savonnier.

Tout d’abord, qu’est-ce que la trace?

La trace est ce moment où les huiles et la soude commencent à réagir entre elles pour former de la pâte à savon. La saponification est en cours, et la pâte à savon épaissit progressivement (ou pas d’ailleurs^^). A ce moment, lorsqu’on fait couler un peu de pâte, cela laisse une trace dans le saladier. Ce que l’on appelle la trace en savonnerie est donc ce moment où la consistance de la pâte laisse une trace.

Il existe plusieurs sorte de traces, en fonction de l’épaisseur de la pâte à savon :

Pas de trace : la pâte est très liquide et ne laisse pas de trace. Le risque de déphasage est important, il faut continuer à mixer.

Illustration absence de trace
Pas de trace

Trace très fine : La pâte à légèrement épaissi et laisse une légère trace à la surface. Elle nappe la cuillère à la manière d’une crème anglaise. Je vous recommande de commencer votre marbrage à ce stade : divisez votre pâte, ajoutez vos colorants.

Illustration trace très fine.
Trace très fine

Trace fine : la pâte a encore épaissi. Si vous faites un marbrage comme le Dandelion Zebra par exemple, c’est à ce stade qu’il faut mettre en moule. De même, si vous utilisez des moules individuels avec de fines décorations.

Illustration trace fine
Trace fine

Trace franche : cette fois, la pâte a bien épaissi et laisse une trace bien visible. C’est le moment idéal pour mettre en moule : la pâte est suffisamment fluide pour être moulée facilement et le risque de déphasage est nettement réduit. Cependant, certains marbrages demandent une trace plus fine, ou plus épaisse.

Illustration trace franche
Trace franche

Trace épaisse : cette fois la pâte a la consistance d’une crème patissière. La mise en moule commence à être difficile et le savon risque de contenir des bulles d’air. C’est cependant la trace requise pour certains marbrage comme la ligne de savon par exemple.

Illustration trace épaisse
Trace épaisse

En moyenne, la trace met moins de 5 minutes à arriver, mais ce temps est très variable. Parfois, le phénomène de la « trace éclair » se produit : en quelques secondes, la pâte est complètement figée. Inversement, certains savons comme les 100% olive peuvent mettre 30 à 45 minutes pour épaissir.

 Quelle trace choisir?

Si vous débutez, moulez à trace franche, vous serez sûr de la réussite de votre savon. Si vous utilisez des moules avec de fines décorations ou que vous voulez un savon bien lisse, moulez à trace fine. Enfin, voici un récapitulatif pour savoir quelle trace utiliser pour tel marbrage :

Trace très fine : certaines inclusions, Splatter Soap, Funnel, Multi-Funnel, Funnel-poëlle, Dandelion Zebra, Column Swirl, One Pot, Goutte de lune.

Trace fine : marbrage au cintre, Funnel, In the pot, marbrage à la cuillère, marbrage plumes, savon transfert, marbrage à cœur.

Trace franche : inclusions, marbrage en surface, petits cœurs, Coffe art, Blind swirl, Diagonal swirl, marbrage à la cuillère, marbrage plumes de paon.

Trace épaisse : ligne en poudre, ligne en savon, inclusions, larme de savon, Topping, Dégradé, broderie au pinceau, roses en savon.

 Comment obtenir une trace fine?

Obtenir une trace fine relève souvent de la gageure pour de nombreux savonniers. Pourtant, quelques petits « trucs » vous permettront de garder une trace fine suffisamment longtemps pour faire vos marbrages.

1- Composez votre recette avec des huiles qui tracent lentement : 50% de gras durs maximum et privilégiez les huiles comme olive ou arachide.

2- Ajustez votre pourcentage d’eau : diluez votre soude dans 38% à 40% d’eau.

3- Soyez vigilent à vos ajouts : certains ajouts comme les HE, les fragrances, le lait, le miel, le sucre accélèrent la trace. Pour limiter le phénomène, mettez ces ajouts directement dans les huiles lorsque cela est possible.

4- Maîtrisez la température : pour une trace fine, la température est un élément capital! Faites votre mélange huile/soude entre 25° et 30° et surtout, faites en sorte que les huiles et la soude aient moins de 5° d’écart.

5- Limitez l’utilisation du mixeur : juste un petit coup au départ pour homogénéiser le mélange, puis mélangez à la cuillère ou à la maryse.

 Que mettre à la trace?

Personnellement, je mets le moins de choses possible à la trace et ce pour plusieurs raisons : je perds moins de temps, ce qui me permet d’être plus à l’aise pour mon marbrage, je ne risque pas d’oublier mes ajouts ou mon surgraissage, je limite les effets de « trace-éclair » à l’ajout de la fragrance, et j’optimise l’homogénéité de mon savon car je peux parfaitement incorporer mes ajouts à mes huiles.

En ce qui concerne le surgraissage, certaines personnes pensent que mettre les huiles précieuses à la trace permettra de conserver leurs propriétés. A mon avis, cette croyance est fausse . De plus, comme les huiles n’ont pas toutes le même indice de saponification, le surgraissage à la trace est très imprécis. 5g de beurre de karité ne surgraisse pas de la même manière que 5g de coco par exemple.

Par conséquent, je vous conseille de faire tous vos ajouts directement dans les huiles, de bien mixer pour que tous soit bien mélangé et ensuite d’ajouter votre soude tranquillement. Les seuls ajouts que vous êtes obligés de faire à la trace sont les colorants dans le cas d’un marbrage.

 

Pour conclure, je dirais que seule la pratique permet de bien repérer le moment de la trace, et d’arriver à la maîtriser un minimum. Et encore, même avec de nombreux savons à son actif, même le savonnier le plus expérimenté se fait encore et toujours avoir par une trace trop rapide.

Sur ce, bullez bien!

24 réflexions au sujet de « La trace »

    1. oui comme beaucoup d’entre nous! c’est très dur d’avoir une trace fine qui reste longtemps. commencez par vous intéresser à la température du mélange, c’est un bon début je pense.

  1. bonjour, j’ai beaucoup de mal à réaliser correctement mes savons : contrairement à vous je n’arrive pas à obtenir ma trace, j’ai beau chercher je ne vois pas où peut être le problème à chaque fois mon savon déphase , HELP :-( :-( j’en suis à mon 4eme essai et ils sont tous ratés :roll: je ne veux pas abandonner ni désespérer, mais là …

    1. Je pense que vous avez acheté des cristaux de soude et non de la soude en perle. Pour être sûre de prendre le bon produit, achetez de la lessive de soude prête à l’emploi, au rayon bricolage, vendue comme déboucheur ou décapant, et réessayez. Si vous pouvez me transmettre une photos de vos essais ratés, je serai ravie!

  2. Bonjour et merci pour vos conseils!
    Je m’essaie également à la fabrication artisanale de savons et sur le premier essai que j’ai fait la pâte ne traçait pas. Du coup j’ai laissé reposer 24h et le lendemain cela semblait plus épais mais je me demande du coup comment accélérer la trace parce que c’est très lent comparé aux 10 minutes que ça prend apparemment.
    Sauriez-vous comment accélérer la trace? J’avais un savon 100% huile d’olive, de la soude caustique Spado et de l’eau du robinet toute simple.

    1. Bonjour et bienvenue sur mon blog!
      alors avec un 100% olive, il est normal que la trace soit longue à arriver, il faut mixer longtemps, souvent une ou deux heures. La trace est également plus longue à arriver si vous avez mis un fort % d’eau. pour une trace plus rapide, baissez le % d’eau à environ 28%-30%.
      En espérant vous avoir aidé!

  3. Bonjour,

    Tout d’abord merci pour votre blog, les explications sont précises et bien vulgarisées.
    Je rencontre le même problème que Nathanaël : pas de trace. Enfin si, une trace très fine.
    J’ai bien de la soude caustique en perles, et par rapport à vos conseils (dosage d’eau etc.), tout semble avoir été respecté. La recette de savon était un mélange d’eau (robinet aussi), de soude, d’huile d’olive et d’huile de coco. Les mesures étaient au gramme près, et la température a toujours oscillée entre 30 et 50 degrés.
    On a touillé pendant 15 min sans s’arrêter, puis comme ça ne donnait pas grand chose, on a utilisé un mixeur. Sans succès…
    Autre observation bizarre : la solution a commencé à faire de mini bulles de façon importante au bout d’une grosse vingtaine de minutes.
    On a quand même mis notre mélange dans des moules pour voir, mais je ne suis pas très optimiste…
    Avez-vous une idée de ce qui n’a pas fonctionné correctement ?
    Merci :)

    1. Bonjour et merci de votre passage. Avez-vous mis du parfum? Si oui, il y a effectivement quelque chose qui cloche, mais je ne sais pas quoi. Si vous n’en avez pas mis, alors 15minute de touillage à la main ne me paraît pas excessif, surtout si vous avez eu une trace très légère. Il faut touiller encore. Pour la mousse, il est possible que des bulles d’air se soient coincées sous le mixeur et qu’elles soient la cause de cette mousse. Recommencez en touillant au mixeur (en alternant des période de mixage et des périodes de repos) pendant plus longtemps. Si au bout d’une heure rien n’est arrivé, là il y a un autre problème. Pour accélérer la trace, vous pouvez aussi ajouter un peu d’alcool type Vodka, ou une fragrance ou une huile essentielle.

      1. Merci :)
        Je penserai à l’huile essentielle !
        Et plutôt que de mélanger à la main nous utiliserons directement un mixeur.
        Nous allons aussi suivre votre proposition de recette, puisque l’huile de palme « trace » plus vite que l’huile d’olive seule, ce sera peut-être plus facile pour des novices.

    1. Effectivement il peut cuire si le savon subit une phase de gel mais le problème est le même en l’incorporant à un autre moment. Je pense que dans les huiles est le meilleur moment pour ajouter le lait.

  4. Bonjour,
    Je viens de faire mon premier savon.. et j’ai mis de l’eau du robinet au lieu de déminéralisé, est ce grave? j’habite le sud et le taux de j’sais plus quoi de k’eau est apparemment élevé.. sinon pour 1 kilo d’huile j’aimerai savoir pour l’huile essentielle combien de gouttes ça fait env? j’ai mis 50 gouttes mais sur les sites ils mettent vraiment plus…
    Crdl

    1. bonjour et merci de votre passage. Pas de soucis pour l’eau du robinet, vous risquez simplement d’avoir des petits cristaux à la surface de votre lessive de soude. pour les huiles essentielles, c’est à vous de trouver le dosage qui vous plaît en fonction de la force de l’odeur que vous souhaitez. 50 gouttes me semblent être assez peu effectivement, mais cela dépend de l »huile utilisée également.

    2. Bonjour et merci de votre passage sur le blog. Il n’y a pas de soucis pour l’eau du robinet, vous risquez simplement de voir apparaître des petits cristaux blancs à la surface de votre lessive. Pour les HE, 50 gouttes c’est peu en effet, mais c’est à vous d’expérimenter la quantité qui vous convient en fonction de la force de l’odeur que vous souhaitez et des HE concernées, car certaines doivent être utilisées avec parcimonie.

  5. Bonjour,

    Vous nous conseillez d’ajouter à la trace le moins de choses possibles. Est-ce que vous comprenez là dedans les huiles essentielle? Si oui, quand faut-il les rajouter, et comment?

    Merci d’avance!

    PS: Nous devons fabriquer un savon à barbe et selon la recette du site olivwoodcreations.com , ainsi que d’autres sites, il faut ajouter les huiles à la trace. :scratch:

    1. Bonjour et merci de votre commentaire. En effet beaucoup de personnes conseillent de faire les différents ajouts à la trace. Personnellement, aucun de leurs arguments ne m’a convaincue, et mon expérience personnelle m’a montré que cela ne changeait pas grand-chose. Je conseille donc de faire tous les ajouts possibles (même les HE) directement dans les huiles avant la soude, pour être sûr de ne rien oublier, et pour être plus détendu au moment de la trace. Mais ce n’est pas une obligation bien sûr :-)

  6. bonjour,
    j´habite au bresil et jusque là je n´ai pas trouvé de soude en perle.
    j´utilise de la soude a 98% (j´ignore de quoi sont fait les 2% restant) qui est en cristaux. Peut être est ce la même qu´on trouve en France et dont j´ai vu sur plusieurs site qu´il ne fallait pas utliser.
    faute de trouver autre chose j´utilise celle- ci et force est de constater que la trace ne s´epaissit pas.
    Savez vous comment l´utiliser? Quels sont ses differences avec l´autre? Pourquoi dites vous qu´elle n´est pas bonne a utiliser?
    merci

    1. Bonjour et merci de votre passage sur le blog. Alors, non la soude que vous utilisezn’est pas de la soude caustique, c’est du carbonate de soude. ce n’est pas le même produit, et les cristaux de soude ne donneront jamais de savon. Pour la soude caustique (NaOH) allez voir du côté des déboucheurs, ou des décapants. sinon il faut commander sur le net.
      Bonnes bulles!

      1. bonjour,
        moi aussi j’habite au Brésil et pas de soude caustique en perle comme en France :-(
        j’ai essayé avec la soude caustique qu’ils vendent au rayon déboucheur pourtant « hydroxydo de sodio em escama  » et ça n’a pas pris du tout.
        petite question: que faire de ma trace ratée? y a t il moyen d’en faire autre chose? de la lessive par exemple.
        elle est molle en dessous et une partie de l’huile est remontée à la surface.
        merci beaucoup pour votre réponse. Je déteste gâcher ;-)
        Delphine

      2. Bonjour et merci de votre passage sur mon blog. d’après votre description, la soude que vous avez choisie semble être la bonne, mais sans avoir le produit sous les yeux, je ne peux rien garantir. Si vous avez la bonne soude, alors vous n’avez pas suffisamment mélangé votre pâte à savon. il faut mixer plus ou moins longtemps selon l’huile et les ajouts utilisés, jusqu’à obtenir la consistance d’une pâte à gateaux.
        Pour votre savon raté, vous pouvez essayer de le refondre en le faisant chauffer doucement au bain_marie avec un peu d’eau, jusqu’à ce que votre pâte soit homogène. Avant de l’utiliser, n’oubliez pas de faire le test de la langue. Bonnes bulles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
:red: 
:blink: 
:roll: 
:shock 
:mrgreen: 
:sourire: 
:rire: 
:na: 
:langue: 
:arrow: 
:idea: 
:coeur: 
:eek: 
:suspect: 
:voyons: 
:toctoc: 
:smoke: 
:burp: 
:kiss: 
:cheers: 
:dead: 
:old: 
:pan: 
:fouet: 
:fusil: 
:boulet: 
:fumivert: 
:merci: 
mdr 
:vivemoi: