Formuler son savon : les colorants

L’esthétique est elle aussi importante car c’est le premier contact entre la personne et le savon. Si le savon est beau, cela ne veut pas forcément dire qu’il sera obligatoirement apprécié, mais au moins, il démarre avec une note positive. Et un beau savon, avec une technique parfaitement maîtrisée, des couleurs bien choisies, franchement ça en jette…

Illustration argileDonc, pour colorer votre savon, vous avez à votre disposition différents types de colorants, naturels ou non.

1- Les colorants spécial savon. Chimiques mais très résistants à la soude, ils permettent d’obtenir toutes les couleurs désirées, même du fluo et du phosphorescent. Rien de bien naturel là dedans, mais parfois, on a envie d’un peu de couleurs.

2- Les colorants alimentaires. Là encore, foin de naturel. De plus ils sont généralement très instables en savonnerie. Je déconseille vivement les mélanges car le résultat obtenu est plus qu’aléatoire, du jaune et du rouge pouvant donner un marron beurk.

3- Les micas. Un peu plus naturels, mais encore très aléatoires en savonnerie, certains gardent leurs couleurs d’autres non (à ce sujet, voir l’article de Ppk). Le gros avantage des micas, c’est que certains comme le mica brillant ou le mica paillette permettent d’avoir des savons brillants.

4- Les oxydes. Un peu plus naturels, ils tiennent bien en savonnerie, et je trouve que c’est un bon compromis entre le naturel et la couleur. Avec les colorants spécial savon, ce sont les colorants que j’utilise le plus.

5- Les ocres. Vraiment pas mal. De belles couleurs, bien naturelles, mais une gamme limitée (pas de bleus, verts…). Je n’ai encore jamais entendu parler de surprise avec les couleurs que donnent les ocres en savonnerie.

6- Les argiles. Bien naturelles mais très aléatoires aux niveaux des couleurs… Oubliez les argiles rose et violette qui donnent des couleurs marronnasses.  En revanche, j’ai obtenu une très belle couleur orangée avec l’argile rouge. L’argile blanche permet d’aviver les autres colorants en apportant de la blancheur au savon, mais selon les marques, elle peut donner une teinte grisâtre. L’argile verte donne un vert assez fade je trouve.

7- Les plantes. Très naturel mais très aléatoire! La chlorophylle donne un beau vert mais fait rancir les savons, l’orcanette est très changeante. Je vous renvoie à l’article de Kafée sur Comment colorer ses savons naturellement pour plus de précisions. Vous trouverez les tests de colorants menés par ‘Sham, dans la catégorie Tests et expériences.

Quelque soit le colorant utilisé, il est préférable de le diluer préalablement, afin qu’il se mélange bien à la pâte à savon. Vous pouvez diluer avec un peu d’huile. Je vous déconseille d’utiliser de l’eau ou de la glycérine, qui s’incorporent très mal à la pâte à savon. Pour la même raison, évitez d’employer des colorants pré-dilués, qui le sont souvent dans de la glycérine.

Les colorants sont le plus souvent ajoutés à la trace, mais peuvent également être incorporés directement dans les huiles si vous souhaitez une couleur unie. Pour certains colorants, le résultat ne sera pas le même.

A noter que certains ajouts comme le lait, certaines fragrances, certaines épices peuvent colorer votre pâte. Les huiles ont aussi une couleur qui leur est propre et un savon aura une couleur différente en fonction des huiles utilisées. Consultez mon tableau récapitulatif des huiles en savonnerie ainsi que les articles de Kafée sur ses savons du mois pour connaître la couleur des huiles en savonnerie.

Article suivant: les ajouts →

← Article précédent : le parfum

7 réflexions sur « Formuler son savon : les colorants »

  1. Bonjour, tout d’abord un grand merci pour votre blog riche de connaissance et de partage, c’est une vrai mine aux trésors !

    Venant des arts plastiques et de l’artisanat j’ai une multitude de pigments naturels : ocres, oxydes… (marque sennelier entre autre). Je me demande quelle différence il y a entre les pigments utilisés en savonnerie et ceux utilisés dans la peinture? Penser vous que je puisse utiliser mes pigments naturels (ocre, terre de sienne, bleu outremer…) pour colorer mes savons sans risque?
    en vous remerciant!

  2. Très bonne information sur la coloration du savon de ménage. Mais j’aimerai avoir les quantités de dosage du jaune et rouge à huile, afin d’obtenir la couleur maronne. Merci.

  3. Bonjour Estellka,
    Tout d’abord BRAVO pour votre magnifique blog très instructif et très bien fait !
    J’ai une question au sujet de l’argile blanche. Pour l’avoir testé la mienne me donne effectivement cette teinte grisâtre (d’ailleurs ma poudre d’argile n’est pas vraiment blanche déjà à la base). Quelle marque me conseilleriez-vous pour avoir un peu plus de blancheur ? Merci d’avance :merci:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
:red: 
:blink: 
:roll: 
:shock 
:mrgreen: 
:sourire: 
:rire: 
:na: 
:langue: 
:arrow: 
:idea: 
:coeur: 
:eek: 
:suspect: 
:voyons: 
:toctoc: 
:smoke: 
:burp: 
:kiss: 
:cheers: 
:dead: 
:old: 
:pan: 
:fouet: 
:fusil: 
:boulet: 
:fumivert: 
:merci: 
mdr 
:vivemoi: