Mon savon est raté, que faire?

Bonjour tout le monde!

Comme la malédiction savonnesque n’épargne ni les débutants, ni les experts en matière de savon, j’ai décidé de vous faire un petit topo sur les différents ratés possibles, quelle peut en être la cause, et que faire de ce vilain petit canard?

Bien entendu, sans la recette précise, ni la manière de procédé il est difficile de donner un diagnostique précis, mais cet article vous donnera quelques pistes de réflexion. Si vous ne trouvez pas la réponse à vos questions, n’hésitez pas à m’écrire un commentaire, ou à poster un message dans la rubrique « Questions » du forum.

Le test de la langue

Dans cet article je vais parler de « test de la langue« . Ce test permet de vérifier que le savon n’est pas caustique : donnez un petit coup de langue à votre savon (pas d’inquiétude, elle ne va pas rester collée). Si ça fizz/pique/chauffe avec un goût dégoutant, votre savon est caustique. Si votre savon a juste le goût du savon, alors tout va bien, il n’est pas caustique.

Que faire si mon savon est caustique?

Le mieux reste de le mettre à la poubelle, au moins vous êtes sûrs qu’il ne vous fera pas de mal. Si vous êtes aventurier, vous pouvez tenter un relargage, mais c’est à vos risques et périls.

Que faire si mon savon n’est pas caustique, mais qu’il n’est pas beau?

Vous pouvez soit l’utiliser tel quel, pour les mains par exemple, soit utiliser les techniques de relargage et de refonte, soit en faire un savon feutré.

Le relargage est une technique qui sépare le savon des autres composants (glycérine, huiles, colorants, parfums…). La refonte  permet de refondre des savons pour leur ajouter des ingrédients comme des colorants ou des parfums. On l’utilise sur des savons ratés esthétiquement, sur les chutes ou les fins de savons. Feutrer un savon consiste à l’envelopper de laine brute pour que la laine se colle au savon et le décore.

Les différents ratés possibles

Raté n°1: quand je mets la soude dans les huiles, rien ne se passe, la saponification ne se fait pas, même en mélangeant au mixeur. Les huiles remontent à la surface et la lessive tombe au fond.

Vous vous êtes probablement trompé de soude. Vous avez dû prendre des cristaux de soude au lieu de la soude en perle. Jetez le tout et allez en droguerie acheter de la soude caustique en perle, vendue comme déboucheur ou décapant.

Raté n°2 : mon savon présente des petits points.

Ici plusieurs solutions :

  • Les points  sont noirs ou colorés : Il peut s’agir d’un ajout ou d’un colorant mal mélangé. Le savon est bon pour l’utilisation. Pour éviter ce genre de désagrément, pilez bien vos ajouts et diluez vos colorants dans un peu d’huile.
  • Les points sont blancs : dans ce cas il y a un risque de causticité. Faites le test de la langue. Si le savon est bon, il peut s’agir d’un ajout ou des insaponifiables présents dans une huile (le beurre de karité par exemple). En revanche, si le savon est caustique, alors il s’agit de grains de soude. Dans ce cas, revérifiez votre recette (il peut y avoir de la soude en trop), et mélangez bien au mixeur pour avoir une pâte homogène.
Illustration savon Adam
Petits points non caustiques, dus à un ingrédient mal moulu.
Illustration insaponifiables
Points blancs dus aux insaponifiables

Raté n°3 : au bout de quelque temps, des points jaunes sont apparus sur mon savons. Ces points s’étendent. Mon savon est devenu complètement jaune et il sent mauvais.

Il s’agit ici du rancissement d’une huile contenue dans le savon. Le savon n’est pas agréable à utiliser mais il n’est pas caustique. Certaines huiles sont sensibles à l’oxydation et la chauffe des huiles ajoutée à la chauffe de la soude fragilise encore plus ces huiles, qui rancissent. Le savon devient alors jaune, et sens mauvais, jusqu’à couvrir la fragrance. Pour éviter ce phénomène, il faut supprimer les huiles sensibles de la fabrication de savon. Les huiles fragiles sont les suivantes : colza, tournesol, pépin de raisin, noix, amande douce, lin, ainsi que toutes les huiles issues de noyaux, pépins, amandons… La chlorophylle est un ingrédient qui fait également rancir les huiles du savon, même si vous n’avez pas utiliser ces huiles en particulier. Si vous souhaitez  tout de même utiliser ces huiles, ajoutez-les à hauteur de 10% maximum de votre recette (par exemple 5% amande douce et 5% colza), surgraissez à 3% maximum, faites curer les savons bien à l’abri de l’humidité et de la lumière et ne laissez pas curer trop longtemps. Ce phénomène est très courant, donc soyez vigilent lors de la composition de votre recette.

Point de début de rancissement
Point de début de rancissement

Raté n°3 : mon savon présente un zone sombre en son centre.

Il s’agit d’un phase de gel partielle. Le savon n’est pas caustique. Votre savon a légèrement trop chauffé et le centre s’est gélifié, c’est ce qui donne cette zone sombre. Le savon est utilisable. Pour ne plus avoir cette zone sombre, deux solutions: soit forcer la phase de gel pour qu’elle soit complète et se propage à tout le savon ; soit l’éviter. Pour avoir une phase de gel complète, faites votre mélange soude/huile à 35°/40° puis enveloppez votre savon dans une écharpe en laine pendant la saponification.  Pour éviter la phase de gel, faites votre mélange soude/huile à 25/30° et n’enveloppez pas le moule pendant la saponification.

illustration phase de gel
En haut à gauche : pas de phase de gel. En bas à gauche : phase de gel totale. A droite : phase de gel partielle

Raté n°4 : mon savon présente un cratère : la surface est complètement fendue.

Encore une fois, deux solutions:

  • Le cratère est sec et ne présente pas de cristaux ou points blancs : là encore il s’agit d’une phase de gel, bien complète cette fois. Votre savon à tellement chauffé que la surface s’est fendue. Le savon est utilisable. Pour éviter ce phénomène, faites votre mélange soude/huile à 25/30°, n’enveloppez pas le moule pendant la saponification et placez-le dans un endroit frais.
  • Le cratère est plein de liquide transparent ou présente des cristaux ou points blancs : votre savon a probablement déphasé, il s’agit de poches de soude. Le savon est caustique. Pour éviter le déphasage, mixez bien jusqu’à l’obtention de la trace. Si vous avez une grande quantité de gras durs (au delà de 60%), faites votre mélange soude/huile à 40° car la solidification des beurres peut faire croire à une fausse trace.
illustraiton savon volcan
Volcan dû à la phase de gel.

Raté n° 5 : mon savon présente une couche de poudre blanche sur le dessus.

Il s’agit de cendre de soude, provoquée par le contact entre l’air et la soude. Le savon est utilisable. Vous pouvez enlever la cendre en la frottant avec une éponge humide, ou bien l’asperger d’alcool. Pour éviter la formation de cendre, fermez hermétiquement votre moule pendant la saponification, attendez bien 48h pour démouler, et posez une simple feuille de papier sur vos savons en cure.

illustration cendre de soude
Cendre de soude.

Raté n°6 : il y a des trous dans mon savon.

Encore une fois, deux solutions :

  • Les trous sont vides (ils n’y a ni liquide, ni poudre, ni cristaux à l’intérieur) : il s’agit de bulles d’air qui ont été incorporées lors du mélange de la pâte à savon. Le savon est utilisable. Pour éviter ces bulles d’air, moulez votre savon à trace plus fine, mélangez à la maryse et non au mixeur (et encore moins au fouet) et tapez le moule sur le plan de travail juste près la mise en moule pour faire remonter les bulles d’air.
  • Les trous sont plein de liquide transparent, de poudre, ou de cristaux blanc : il s’agit de poches de soudes, dues à un déphasage. Le savon est caustique. Pour éviter le déphasage, mixez bien jusqu’à l’obtention de la trace. Si vous avez une grande quantité de gras durs (au delà de 60%), faites votre mélange soude/huile à 40° car la solidification des beurres peut faire croire à une fausse trace.
IMG_0749
Trous dans le savon, dus aux bulles d’air incorporées lors de la mise en moule (trace trop épaisse).

Raté n°7 : mon savon est mou, collant, il se démoule mal, il fond vite.

Votre savon n’est pas caustique. La cause de ce problème peut-être multiple :

  • Il peut s’agir d’un problème au niveau de la composition de la recette : trop d’huiles liquides, trop d’eau, ou trop d’ajouts liquides. Revoyez votre recette en augmentant le pourcentage d’huiles solides et/ou en ajoutant un peu d’huile de palme. Baissez le pourcentage de liquide de votre savon, et évitez les ajouts contenants de l’eau. Baissez votre taux de surgraissage.
  • Il peut s’agir d’un démoulage prématuré. La saponification n’est pas terminée, attendez bien 48h pour démouler.
  • Il peut s’agir d’une cure trop courte. Laissez curer votre savon au minimum quatre semaines, voire prolongez la cure de plusieurs mois.
  • Il peut s’agir d’un problème de température : le savon a été confectionné dans un endroit trop froid, ou placé au réfrigérateur. La saponification a été ralentie voire stoppée et est incomplète. Pour éviter ce problème placez un tissu isolant autour de votre moule. Ceci est particulilèrement vrai pour les savons coulés dans des moules individuels.

Pour que le démoulage soit plus facile, vous pouvez placer le savon une heure au congélateur avant de le démouler.

Illustration savon mou
Savon mou, qui se démoule mal.
Illustration savons mous
Savons mous, avec des bulles d’air.

Raté n°8 : Mon savon présente des gouttes de liquide à sa surface.

Essuyez le savon et faites le test de la langue.

  • Si le savon est caustique, c’est qu’il y a eu déphasage. Pour éviter le déphasage, mixez bien jusqu’à l’obtention de la trace. Si vous avez une grande quantité de gras durs (au delà de 60%), faites votre mélange soude/huile à 40° car la solidification des beurres peut faire croire à une fausse trace.
  • Si le savon n’est pas caustique, il s’agit de gouttes d’eau que le savon expulse pendant la cure. Cela arrive dans les régions humides. Essuyez votre savon régulièrement et faites-le curer dans un endroit sec.
illustration gouttes d'eau
savon suintant des gouttes d’eau

Raté n°9 : mon savon suite de l’huile.

Il y a probablement eu un déphasage, le savon est probablement caustique. Vérifiez avec le test de la langue.

Raté n°10 : mon savon a une texture bizarre.

S’il ne présente ni points blancs, ni poudre blanche suspecte, votre savon est sûrement utilisable. Les modification de textures seraient dues à la phase de gel, ou à la glycérine qui ne s’intégrerait pas de façon homogène au savon.

Illustration texture inhomogène
Texture inhomogène

J’en ai terminé avec tous ces malheurs, j’espère que cet article vous sera utile et qu’il vous permettra de progresser sur la route des savons faits main!

Bullez bien!

 

P.S. : Je n’ai pas eu tous ces ratés, et par conséquent, je n’ai pas de photo de chaque situation. S’il vous arrive une de ces mésaventures, il serait très sympa de votre part de la prendre en photo et de me l’envoyer, que je puisse l’utiliser comme illustration à cet article.

61 réflexions au sujet de « Mon savon est raté, que faire? »

  1. J’ai enfin pu tester mon premier savon « Le Maquis » et malgré une belle crème et une mousse fine, la peau du visage grattouille par ci par là … On ne dirait pas qu’il y a du beurre de karité qui aurait dû laisser la peau douce et hydratée !… Bof, bof !

    1. c’est normal, le savon n’est pas fait pour hydrater la peau, mais pour laver (et donc enlever le gras). Les savons fait-mains, ne sont pas désséchants, c’est à dire qu’il n’y a pas d’ingrédient désséchants pour la peau, comme il y en a dans les gels douche et la plupart des savons du commerce. ça ne veut pas dire pour autant qu’ils sont hydratants. Pour éviter que ta peau tiraille, tu peux mettre une crème hydratante adapatée à ton type de peeau, ou mieux, une pichenette d’huile de jojoba qui convient à toutes les peaux et qui évite les tiraillement sans graisser la peau.

  2. P.S. : je n’ai pas eu confiance en ma langue, donc je l’ai testé à la languette de révélateur de P.H. : il est à 9 après 5 semaines de cure.

    Dans Soap Calc il est à 26 en dureté, 7 en nettoyant, 72 en conditionnement, 7 en moussant, 19 en crémeux, 74 en iodine et 121 en INS

    Pour mes 5 premiers savonnages je n’ai pas utilisé Soap Calc ni Mendru ni The Sage, je n’ai utilisé que Aroma Zone qui ne laisse rien paraître du savon fini :negative:

    Désormais j’utilise les 4 et je fais une « moyenne » car aucun ne s’accorde !…

    1. Effectivement, les calculateurs sont très imprécis en ce qui concerne le rendu final du savon. Essaye Hexabulles, il est déjà plus concret. Mais rien ne remplacera ton expérience personnelle. il faut que tu teste plusieurs recettes pour te faire une idée de la recette qui te convient le mieux. Regarde aussi du côté des acide gras, ça te donnera une idée plus précise de ton résultat final.
      pH9 après 5 semaines de cure c’est tout à fait normal, pour réajuster le pH de ta peau après t’être lavée au savon, tu peux te passer une lotion tonique : soit un hydrolat, soit une eau citronnée. Ça rééquilibre le pH et ça limite les tiraillements.

  3. Merci Estellka pour tes réponses.

    Volontairement je n’ai rien mis sur mon visage après avoir testé ce premier savon pour pouvoir constater le résultat. Mon homme lui ne met jamais rien et ça n’a pas raté, sa peau n’a pas aimé non plus ! Je suis très déçue et lui aussi qu’il ne puisse pas se servir de mes savons, pourtant avant la fin de la cure nous avions testé une chute de ce savon pour les mains et nous avions été enchantés de par sa mousse, son pouvoir nettoyant et son onctuosité , seul le parfum était décevant, j’ai été trop légère en H.E. (pourtant d’après les calculateurs ça n’était pas gagné !)

    Dans les tableaux, l’indice « dureté » indique-t-il la dureté pour la peau ou pour la texture du savon lui-même ? et l’indice « iodine » doit être interprété de quelle manière ?

    Tu dois te dire : ha ces débutants !…

    1. Alors pour ton homme, s’il passe directement des savons du commerce au savon maison, il faut peut-être un temps d’adaptation. Ensuite, si tu as mis des HE, le tiraillement peut aussi venir de là, qu’est-ce que tu as mis comme HE et en quelle quantité? Je vais aller voir ta recette, il y a peut-être quelque chose qui cloche.
      Sinon dans les tableaux, l’indice dureté vient c’est pour le savon lui-même. Et Iodine, je ne sais pas trop , certains disent que ça sert à savoir si un savon va rancir ou non, mais je ne suis pas sûre que se soit fiable.
      Et pas de soucis pour les questions de débutant, petit scarabée deviendra grand.

  4. Merci beaucoup Estellka. :merci:

    J’espère que je trouverai la bonne recette pour nous mais aussi pour mes futurs clients… je ne voudrais pas qu’ils aient à se plaindre de mes savons :roll:

    En ce qui concerne les H.E. j’en avais mis très peu et ça m’inquiète qu’elles puissent être la cause de ces démangeaisons car j’en mets bien plus dans mes nouvelles recettes !

  5. Bonjour mon savon à dephase lors du mixage au blendeur il était en deux parties
    Du liquide sur la surface et le solide dessous du coup j’ai enlevé le liquide et le savon à bien durci je l’ai coupe et j’attends la fin de la cure pour le tester avec des bandelettes de ph
    J’aimerais bien mettre une photo mais je ne sais pas comment faire
    bonne journée

    1. C’est bizarre que votre savon ait déphasé. il faudrait me dire ce qu’il s’est passé exactement, les températures auxquelles vous avez fait votre mélange ainsi que la recette exacte. Une photo aiderai mais vous ne pouvez pas en insérer dans les commentaires, je vous invite donc à vous inscrire sur le forum et à venir présenter votre problème avec une photo pour que nous puissions vous donner notre avis. Bonne journée à vous aussi!

    2. Bonjour, je viens d’avoir le meme soucis. J’ai fais la recette que je fais habituellement. j’ai eu un traçage et quand j’ai ajouté le lait puis mixé… là, ça c’est séparé. Je ne sais pas a quelle température, j’ai effectué le tout, (je vais y penser a bien la surveiller celle ci ;)). Ma question est donc, est ce que ça craind pour l’utilisation ou bien, je jette le tout? Merci a vous

      1. Bonjour et merci de votre passage sur le blog!
        Donc oui ça craint, car on ne sait pas ce qui a déphasé: est-ce le savon et le surgraissage, ou bien la soude et l’huile? Il y a donc un risque de causticité. Vous pouvez mettre le tout sur le bain maire et essayer de bien mixer pour retrouver l’homogénéité. Bon courage!

  6. Bonjour,

    Après lecture de l’ensemble de la page, je n’ai pas trouvé de réponse à mon problème.
    Est-ce possible d’échange par téléphone avec quelqu’un maitrisant bien le sujet ?
    Merci de votre réponse,

    Bien cordialement
    Emmanuel

    1. Bonjour et merci de votre passage sur mon blog.
      Nous ne communiquons par téléphone, mais vous pouvez vous inscrire sur le forum, nous répondrons à vos questions avec plaisir.
      à bientôt!

  7. SOS je viens de faire mon 1er savon. Après 6 semaines de cure, un test de ph (10), pas d’HE, vérifier ma recette sur plusieurs calculateurs,… il me picotte les mains.
    Que faire? Comment savoir s’il est caustique? Merci de votre réponse. Sarah

    1. Bonjour et merci de votre confiance. tout d’abord, le pH n’est pas un indicateur de savon raté, certains savon ont un pH assez élevé. En revanche s’il vous pique la peau alors que vous n’avez pas utilisé d’HE, cela veut dire qu’il est sûrement caustique. Pour le vérifier, faites le test de la langue: mettez un petit coup de langue sur le savon. S’il a simplement le gout du savon, tout va bien, il n’est pas caustique. S’il vous fizz sur la langue avec un gout particulièrement affreux, alors ils caustique. si vous débutez, mettez-le à la poubelle. si vous êtes expérimentée, vous pouvez tenter un relargage. D’autres indices peuvent vous informer sur la causticité: a-t-il des petits points blancs? ou des cristaux blancs? ou des poches pleines d’eau, de lessive de soude ou d’huile? Pour connaître l’origine du problème je vous invite à vous connecter sur le forum, à nous poster la recette complète du savon (en pourcentage, avec tous les types d’huiles utilisés ainsi que les ajouts) ainsi que la manière dont vous avez calculé votre soude, et fabriqué votre savon. Soyez la plus précise possible pour que l’on puisse vous aider au mieux. Et surtout ne vous découragez pas, des savons caustiques tout le monde en fait même les plus expérimentés. donc une fois que vous aurez compris d’où vient votre erreur, n’hésitez pas à refaire un pain de savon!

  8. Bonjour,

    Hier après-midi, j’ai réalisé mon 9ème savon, et j’ai un petit souci de suintement pour lequel j’aimerais un conseil ! Actuellement, il est encore dans le moule mais j’ai remarqué tout à l’heure qu’il suintait très légèrement de l’huile au dessus et les parois extérieures du moule étaient mouillées !!! j’ai pu observer hier soir une petite phase de gel « sans gravité » ! il me semble pourtant avoir réalisé ma recette comme il le fallait. hier matin, j’ai cette fois-ci préparé à l’avance ma solution de soude et fait fondre mes huiles solides pour que l’ensemble soit à température ambiante l’après-midi. j’ai utilisé du lait de chèvre comme d’habitude, que j’avais pris soin de congeler le matin même avant le mélange. j’ai donc travaillé à température ambiante l’après-midi. j’ai bien mélangé mon huile de surgraissage additionnelle avec la base et atteint normalement correctement la trace. je sais que dans ma recette, j’ai choisi d’utiliser de l’huile de cameline mais ce n’est pas la 1ère fois que je mets des huiles sensibles dans mes recettes et sans problèmes. je précise que ce matin, il m’est passé par la tête de le mettre 1h ou 2 au congélo !!!! et je me demande si ce ne serait pas à cause de cela, d’autant qu’il fait chaud aujourd’hui !! Donc, à votre avis, ce léger suintement est-il un signe de ratage total ????? Sera-t’il bon pour la poubelle ?
    Pour info, voici ma recette : Olive 30%, coprah 30%, karité 20%, cameline 15%, macadamia 5% – soude 64g (réduction à 6%) + lait de chèvre 147.20g (dissolution à 32%) – à la trace : 2% huile de cameline soit 9.20g + 10ml fragrance réglisse (préparé la veille au soir et mélangé dans un peu de poudre de racine d’iris) + charbon végétal + 1g vitamine E – Poids des huiles de base 460g.
    j’ai parcouru le forum (mais je n’y suis pas inscrite), sur le net mais je n’ai pas trouvé la réponse à mon interrogation.
    Merci d’avance.

    1. bonjour et merci de votre confiance.

      Je viens de recalculer votre recette et tout m’a l’air correct (merci d’avoir été aussi précise d’ailleurs). Je pense que le suintement dont vous parlez n’est que de l’eau, en effet quand il fait chaud, et encore plus lorsqu’il y a une phase de gel, ou lorsqu’on travaille dans un environnement humide, il arrive que le savon suinte de l’eau. L’aspect huileux de ce liquide est donné par le mélange de l’eau avec le savon. Si votre savon ne présente pas de cratères, ou qu’en séchant l’eau n’a pas laissé de traces blanche, je pense que tout s’est bien passé. Faites le test de la langue pour être sûre. En revanche, si le savon présente des cratères, ou si en séchant l’eau a laissé des traces blanches, là il est fort possible que votre savon ait déphasé. Faites le test de la langue pour être sûre, et si le savon est caustique, vous pouvez soit le jeter pour plus de précaution, soit le relarguer au sel.

      En espérant vous avoir aidée, je vous souhaite de bonnes bulles!

  9. Trop drôle je débute en savon.. 2e essaie ! A mon premier essaie j’ai vécu le problème numéro un. J’aurais aimé vous avoir lu avant. On a brasser pendant 6 heures pour rien mdr !

    Pour mon deuxième essaie, pas de trace après 3h avec ma vielle mixette. Alors suite a une lecture ou on recommandais de moulé et de voir après 24h..

    Maintenant ca fait 24h et il ressemble a du beurre de Karitné :-( :unsure:

    Je viens de voir que vous suggéré 48h ! :yahoo:

    J’ai de l’espoir ? y a des chance ça fonctionne ? Est-ce que mon soucis peu être causé par le fais que j’ai suivit une recette de savon de Marseille mais que j’avais seulement de l’huile de première qualité ? Voici la recette suivit : Voici la recette d’un vrai savon de Marseille (pour 350 g d’huiles) :

    – 72% d’huile d’olive : 252 g

    – 28 % d’huile de coco (ou coprah ou végétaline) : 98 g

    – lessive de soude (dosée à 30 %) : 159,95 g (pour un surgras de 8 %) ou 48 g de soude caustique en granulés + 112 g d’eau déminéralisée.

    –> INS = 148.

    Merci de prendre le temps !!

    1. bonjour et merci de votre passage.

      a priori votre recette est bonne, votre savon aurait dû durcir un peu plus. avez-vous mis de la lessive ou de la soude en perle?

    2. J’ai une question: par hasard, avez-vous pris en photo le résultat du mélange des cristaux de soude et de ‘lhuile? pour que je puisse mettre une illustration sur le blog?

  10. Encore moi ! Si mon savon reste trop moue comme du beurre de Karité ? Y a moyen de faire du savon a lessive avec ? Ou du savon a main en bouteille ? Avez vous des recettes ou suggestion de comment faire ? Je voudrais pas perdre ces bonnes huiles encore une fois ! :heart:

    Merci !

    1. il est difficile de faire du savon liquide avec une savonette. il existe des recettes sur le net, que vous pouvez utiliser, mais je trouve que le résultat obtenu n’est pas satisfaisant, c’est pourquoi je n’en parle pas ici. d’après la recette que vous m’avez donné, il devrait durcir.

  11. bonjour bonjour, :bye: :bye:
    j’ai réalisé aujourd’hui mon premier savon ,
    je vous note la recette : 312g d’huile de coco, 300g d’huile de colza , 202g d’eau et 94g de soude caustique liquide , ensuite j’ai rajouté 200g de gros sel de mer (exfoliant) et 20 gouttes d’huile essentielle de vanille.
    j’ai eu du mal a obtenir la trace et mon savon maintenant moulé se divise : le sel en bas, le savon au milieu et au dessus un bon centimètre de liquide gras presque mousseux.
    Dois-je enlever la couche de liquide du dessus quand je le démoulerai?
    Puis-je espérer pouvoir utiliser mon savon ?
    Y a t-il un problème de dosage, d’ingrédients qui ne s’utilisent pas ensemble ?
    un problème d’eau ?
    en espérant que vous pourrez me renseigner car je suis totalement perdue :cry: :unsure:

    1. Je pense que vous êtes face au problème n°1: vous avez acheté des cristaux de soude et non de la soude en perle. Pour être sûre de prendre le bon produit, achetez de la lessive de soude prête à l’emploi, au rayon bricolage, vendue comme déboucheur ou décapant, et réessayez. Si vous pouvez me transmettre une photos de vos essais ratés, je serai ravie!

      1. boujour, merci pour votre reponse, je n’ai pas utilisé de cristaux justement j’ai pris de la soude caustique notée deboucheur

  12. Bonjour mon savon est mou ça fait deux fois que j’en fais ils restent moue et ne durcissent pas .j’utilise de la soude micro perle et de lhuile de tournesol. Peut on utilisé un savon moue après 4 semaines de cure?

    1. Bonjour et bienvnue sur mon blog.
      Votre problème vient de votre recette: le tournesol donne des savons mous, qui rancissent très vite. Elaborez une recette plus équilibrée, en vous aidant de mon article formuler son savon: les huiles. Vos savons seront durs. sinon oui vous pouvez les utiliser s’ils ne sont pas caustiques.

  13. Mon savon casse quand je le coupe,il est beau mais il casse après presque 48 heures de séchage.Je voudrais le refaire fondre est ce possible et comment.

    Merci! :yahoo:

    1. Oui c’est possible, mais il est difficile d’obtenir un résultat satisfaisant. Allez voir chez Princesse aux petits pois, elle a une bonne recette et explique bien sa technique..

  14. Bonjour,
    J’ai testé la saponification à froid il y a maintenant 2 semaines et j’ai cumulé plusieurs erreurs. Maintenant, mes savons ont deux problèmes : une phase de gel partiel et des points blancs.
    Voici ce que j’ai fait : Je suis partie de soude caustique que j’ai dissouds dans l’eau. J’ai attendu que ça refroidisse mais ça a pris plus longtemps que prévu (et je n’avais plus le temps d’attendre), je donc mis la soude dans les huiles alors que la soude était encore chaude (je suppose donc que mon problème de gel partiel vient de là). Ensuite, après avoir vidé ma lessive de soude, je me suis rendue compte que je n’avais pas assez mélangé et qu’il restait de la soude non dissoute dans l’eau. J’ai donc décidé de rajouter de l’eau dans le bocal pour dissoudre un peu plus de soude. Du coup, ça a chauffé très fort pour finalement ne presque rien dissoudre (la soude non dissoute était très solide, impossible à décoller du bocal). J’ai remis donc quelques ml de lessive de soude dans mes savons. Pensant « rattraper » mon erreur, j’ai remis un peu d’huile d’olive (après coup, je me rends compte que c’était vraiment pas ce qu’il fallait faire). Conclusion : J’ai un peu trop dissous ma soude, j’ai mis trop d’huile et j’ai mis une solution de soude trop chaude.
    Par contre, je ne comprends pas d’où viennent les points blancs. Ma trace est arrivée rapidement et j’ai attendu que ce soit bien solide pour mettre dans les moules (j’ai eu du mal à couler). Après 48 heures, j’ai démoulé et coupé mes savons. A l’endroit des points blancs, il y avait une bulle contenant du liquide transparent. Après 2 semaines de séchage, le liquide transparent est toujours là (j’en déduis donc que ce n’est pas de l’eau).
    Penses-tu que je puisse tester s’ils sont caustiques ? Je dois attendre la fin du mois de séchage ? Je peux mettre ma langue sur un point blanc ? Je ne comprends pas pourquoi ils seraient caustiques parce qu’il restait quand même beaucoup de soude non dissoute …
    Merci d’avance pour tes conseils,
    Claire

    1. Bonjour, et bienvenue sur le blog.
      Alors vu la description de tes aventures, je pense effectivement que le savon est caustique. Pour en être sûre, il te suffit de poser ta langue sur les points blancs et sur la poche de liquide, et tu auras tout de suite ta réponse. Et ils sont caustique tout simplement parce que la soude était mal mélangée et aussi parce que le savon à déphasé à cause de la chaleur. Retente en prenant bien ton temps, ou alors en mettant de la lessive prête à l’emploi :-)

  15. Bonjour,
    tout d’abord merci pour toutes ces informations, la saponification n’est pas une mince affaire, et nous vivons tous(tes) quelques déboires.
    J’ai un soucis récurrent, mais qui n’arrive pas à chaque fois, en utilisant pourtant toujours la même recette.
    voici ma recette :

    coprah : 500g
    palme : 460
    cire abeille jaune : 40g
    huile d’olive : 1000g

    eau : 650g
    soude en perle : 285g

    à la trace :

    beurre de karité : 100g ( surgraissage 5% )
    fragrance : 100g ( 5% du poids total des huiles )

    parfois mes savons sont parfaits, et parfois ils sont très mous, et craquelés sur le dessus et à la base.
    j’ai tenté de les couvrir tout de suite après le moulage pensant qu’ils avaient eu froid, mais ça n’a rien changé.
    J’ai aussi essayé de faire mon mélange huiles/soude à 30° au lieu de 45° comme je l’avais appris pendant un stage de saponification donné par une professionnelle, mais même problème.

    Si vous avez une idée je suis preneuse.
    Serait il possible que je moule mes savons trop tôt ?
    Il est vrai que comme je moule des pièces individuelles, je n’attends pas une trace franche sinon impossible de faire de jolis moulages.
    Mais j’ai tellement vu de vidéos sur le net de filles qui moulent une pâte très liquide que je ne sais plus quoi penser.
    Merci !

    1. Bonjour, et merci pour votre passage.

      Il m’est difficile de répondre à votre problème sans photo pour apprécier l’état du savon. Le cratère dont vous parlez peut être la conséquence d’une phase de gel intense, mais dans ce cas, les savons ne seraient pas mous. Si vous moulez à trace trop fine, il est possible que la saponification ait du mal à se faire. Dans le cas du cratère, il se peut que vos savons aient trop chaud, dans le cas des savons mous, il est possible qu’ils aient trop froid. Si les deux phénomènes arrivent en même temps, je ne sais pas trop quoi vous dire. il me faudrait plus de précision, sur les conditions de fabrication et le résultat obtenu, des photos… Je vous conseille de passer par le forum, ilsera peut-être plus aisé de communiquer. De plus, d’autres personnes expériementées pourraient vous donner leur avis.

  16. Bonjour, j’ai voulu faire une « brique » de savon et le découper 24h après l’avoir fait. Quand je l’ai découpé, il était très fiable et cassant que j’e n’ai réussi à faire des coupes droite sans qu’il se casse en plusieurs morceau. Cela est due à quoi ?

    1. Bonjour et merci de votre passage!
      Je suis désolée, mais je ne peux pas vous répondre avec si peu d’éléments, il me faudrait au minimum votre recette, et encore mieux, une photo avec la description du processus de fabrication, que je puisse voir où se situe le problème. N’hésitez pas à passer par le forum, nous seront plusieurs à pouvoir vous donner notre avis!

      1. Hello les fans de savon
        J’ai voulu faire un savon bien blanc pour les fêtes. J’ai mis 76% de saindoux, huile de ricin 12% et colza 12%. Sur soap calc l’INS est bas : 131. J’ai surgraissé à 10%. A la trace j’ai pas pu m’empêcher de rajouter du parfum vanille de sensory perfection melangé avec un peu d’huile de macadamia
        Le savon n’est pas caustique mais l’aspect est hideux, je me vois mal offrir cette horreur LOL. Je sais pas mettrz de photo mais je vous le décris : il n’est pas boen blanc comme je voulais il est jaune avec des ombres marron sur le tour. Mais au moins il sent bon …. Bonnes fêtes à tous et à toutes. Merci Estelka pour ton super blog

      2. Bonjour et merci pour ce gentil commentaire!
        La couleur du savon est dûe au parfum vanille qui contient de la vaniline, qui colore les savon en marron. C’est difficile d’avoir un savon vraiment blanc.

  17. Bonjour,

    J’ai un problème avec ma préparation qui reste carrément liquide dans le moule, ça ne prend pas du tout ! Qu’est-ce que j’ai raté ? Est-ce que je peux encore la récupérer ?

    Merci d’avance !

    Albertine.

    1. je pense que vous vous êtes trompés entre la soude caustique et les cristaux de soude. ce n’est pas la même chose, il faut bien acheter de la soude caustique.

  18. J’ai utilisé :

    500g d’huile d’olive
    64 grammes de soude caustique
    150g d’eau

    J’ai fait chauffer l’eau à 80°, j’ai ajouté la soude caustique, puis j’ai laissé refroidir jusqu’à 50°.
    J’ai ensuite ajouté ce mélange à l’huile qui était à 60°.
    Puis j’ai brassé jusqu’à ce que ça devienne plus visqueux et j’ai versé le tout dans un moule en pyrex.

    Albertine.

    1. pour l’huile d’olive la trace est longue à arriver. si vous avez brassé à la main, cela peut prendre plusieurs heures. au mixer, vous en avez pour une bonne demie-heure.
      par contre ne chauffez pas votre eau avant de mettre la soude. ça va chauffer tout seul. portez bien le masque à cartouche pour vous protéger des vapeurs.

  19. Bonjour,
    mon savon est mou et caustique (test langue effectué).
    recette : 600 g olive, 200 g noyaux abricot, 108 g avocat, 70 g argan, 22 g amande douce, 127g soude, 320 g eau.
    Trace ok.
    Une fois je m’etais trompé dans mes calculs et n’avais pas mis assez de soude : j’avais refait chauffer le savon à 45 degrés et ajouté la quantité de soude oubliée avec très peu d’eau à la mm temperature : le savon etait ensuite réussi.
    Pour cette fois est ce je peux ajouter de l’huile de la mm manière? Bien que je ne vois pas d’où vienne l’erreur et ne sais pas trop quelle quantité ajouter je l’avoue.
    Merci

  20. Hello Estellka,

    J’ai fait un savon début janvier et me suis aperçu qu’après le mixer le mélange restait très liquide. Je me suis demandé si je ne m’étais pas trompé dans les quantités.
    J’ai alors rajouté pas mal d’huile d’olive afin d’éviter d’avoir un savon caustique.
    Depuis j’ai des savons mous après démoulage au bout de 3 semaines.
    Que dois-je faire ?
    Attendre des mois qu’ils soient dures (si ça arrive) ?
    Ou mieux vaut les refondre ? Mais dans ce cas comment procéder ?
    Merci :-) et félicitations pour ce blog que je vais consulter très régulièrement !
    Ricao

    1. Bonjour et merci pour ce gentil commentaire.
      Je suis désolée, mais avec si peu de renseignements, je ne peux pas tellement répondre. Si c’est un 100% olive, alors vous avez vraisemblablement coulé trop tôt et trop surgraissé. Je ne sais pas s’il va durcir, ça dépend du surgraissage en partie. Si c’est une autre recette, alors il faut me la donner. Il y a peut-être d’autres explications à cette mollesse, mais je ne peux vraiment pas vous aider plus que ça.

  21. Bonjour!
    Super pratique ce petit guide merci beaucoup!

    Ça fait quelques savons que je fais, tout se passe bien mais j’en ai UN (qui sera en fin de cure le 14 février 2016) avec lequel j’ai des soupsons sur sa causticité.
    Voici la recette (fait avec le calculateur Mendrulandia.
    —————
    Huile de noix de coco ……………196 gr
    Huile d´olive vierge ……………. 202 gr
    Huile de colza …………………. 202 gr
    Beurre karité…………………. 44 gr
    Huile d’avocat………………… 44 gr

    Bière………………………….. 217 gr
    Soude ………………………….. 93 gr

    Sur-graissage …………………. 8%
    Concentration ………………….. 30%
    ————-
    Comparé à tous les autres savons que j’ai fais, celui-ci est un peu plus gluant. Je ne suis tellement pas sûre du test de langue car oui il goute très mauvais mais ça ne fizz pas, chauffe pas, etc.

    Êtes vous capable de me dire avec la recette s’il est caustique?
    Merci infiniement!

    1. D’après votre recette, le savon a l’air ok. Sous-réserve bien-sûr que vous ayez pesé correctement tous les ingrédients, que votre balance était fiable, que vous n’avez pas oublié un ingrédient, que votre savon n’a pas déphasé. Il peut y avoir une multitude de causes à la causticité d’un savon, et à mon avis, seul le test de la langue peut vous indiquer de manière à peu près fiable, que votre savon n’est pas caustique. Vous me dites que le savon ne fizz pas, donc a priori il est bon. Lécher un savon caustique revient à peu près à lécher une pile électrique. Le mauvais gout est sûrement dû à la bière.
      En espérant vous avoir éclairé!
      Bonnes bulles!

  22. Bonjour,
    Je voulais savoir combien mesure le diametre (en cm) des savons fait à l’aide d’une boite de Pringles? Merci beaucoup!
    Et bravo pour ce blog, il est genial!

    1. Bonjour, et merci de votre gentil commentaire.
      Malheureusement, je ne peux pas répondre à votre question, je n’en sait rien. Il ne vous reste plus qu’à manger des chips et à sortir votre double-décimètre!

  23. Bonjour, je fais habituellement cette recette:

    250 gr H coco
    250 gr H colza
    250 gr H tournesol

    2ml HV lavande et 331 gr Lait chevre
    354,43 gr NaOH en lessive de soude 30

    D’habitude pas de soucis. Je n’ai jamais fais attention aux températures lors du mélange.
    Et aujourd’hui, apres le traçage, j’ai ajouté comme d’habitude les élements (HE et Lait), et surprise, la pate c’est déphasé. Du coup, je me demande, ce que ça va donner. Est ce que c’est utilisable? Le surgraissage 7% va t’il etre maintenu? Bref quelle va etre la différence avec mes savons habituels fais avec la meme recette, la seule différence, est que cette fois j’ai chauffé toutes les huiles en meme temps, alors que d’habitude je chauffe juste l’huile de coco et j’ajoute les autres huiles mais froides. Merci de votre réponse. Cordialement

    1. Si la pâte a déphasé, il y a un risque de causticité. je vous ai répondu plus haut sur ce que vous pouvez faire pour rattraper. La différence de température a pu jouer et provoquer le déphasage. Il me semble aussi que vous mettez beaucoup de liquide. D’où sort cette recette?
      Bonnes bulles!

  24. Bonjour,

    Est il possible d’utiliser de l’huile d’olive et du lait pour réaliser un savon?
    Si oui, en utilisant 1L de chaque, combien de savon à peu prés puis je produire ?

    Merci pour votre temps :)

    1. bonjour et merci de votre passage. Votre question montre que vous n’avez pas suffisamment potassé la fabrication de savon maison. Je vous conseille vivement de mieux vous renseigner là-dessus grâce aux différents tuto présents sur ce site ou sur le net en général avant de vous lancer. bon courage!

  25. Bonjour,

    Je viens de faire mon premier savon 100% huile d’olive avec de la la lessive de soude à 30%. J’ai lu que normalement la trace est longue à arriver cependant la mienne est apparue au bout de 2 min. J’ai raté quelque chose? J’ai démoulé au bout de 48h, tout semble correct mais du coup j’ai quelque doute. Je peux faire le test de la langue ou il ne sera concluant qu’a la fin de la cure pour m’assurer qu’il n’est pas caustique?
    Merci pour vos précieux conseils!

    1. bonjour et merci de votre passage. En effet c’est étrange mais pas anormal non plus, car plusieurs facteurs jouent sur la trace. avez-vous chauffé l’huile? vous pouvez faire le test de la langue pour être sûr. Vous verrez bien l’aspect qu’il a de toute façon, s’il a des points blancs incrustés ou des poches contenant du liquide, ou des cristaux blancs, c’est mauvais signe.

  26. Un grand merci pour cet article des plus instructifs!!
    J’ai du coup une petite question : ma dernière fournée de savon correspond au cas n°7 (mou avec des bulles). Je crois en connaître la cause : j’ai voulu diminuer d’une vingtaine de grammes la soude, mais sans diminuer l’eau… donc je pense qu’il y a trop de liquide, car ma recette de base fonctionne très bien.
    Ma question est donc : est ce que cette fournée est foutu ou c’est juste qu’il faut attendre plus longtemps que la saponification se fasse?

    1. Bonjour et merci de votre passge sur mon blog.
      Alors votre problème peut tout à fait avoir d’autres causes, par exemple, un surgraissage trop important (vu que vous avez enlevé de la soude) ou encore il est possible que votre savon ait eu froid. Pour savoir si vous pouvez l’utiliser, faites le test de la langue. si le savon ne fizz pas, alors vous pouvez l’utiliser.
      Bonnes bulles!

  27. Savon râté je pense!!!!

    Bonsoir, je viens de faire une quantité super importante d’une recette que j’ai vu sur le net. Cependant apres avoir remuer pendant plus d’une heure comme dans la recette c’était toujours liquide et pas de trace. J’ai quand mm moulé, et voici le résultat, mousseux sur le dessus et liquide en bas (j’ai plus de 60 savons comme ça) :cry:
    Que puisses faire pour rattraper le coup? Faut il que j’attende 24h et voir si ils durcissent, et si ils ne durcissent pas faut il vraiment les jeter??? Une solution s’il vous plait!!! :merci:

    1. Bonjour et merci de votre passage sur mon blog!
      Je pense que vous vous êtes trompée d’alcali, vous avez pris des cristaux de soude, et non de la soude caustique. Ce n’est pas le même produit, et les cristaux de soude ne peuvent pas saponifier les huiles. Malheuresement, ceci n’est pas rattrapable. La seul solution que je vois c’est à la limite de saponifier vos huiles avec de la soude caustique et d’utiliser ce savon comme savon de ménage. Il sera bien dégraissant et anti-calcaire, mais utilisez-le avec des gants!
      Bon courage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
:red: 
:blink: 
:roll: 
:shock 
:mrgreen: 
:sourire: 
:rire: 
:na: 
:langue: 
:arrow: 
:idea: 
:coeur: 
:eek: 
:suspect: 
:voyons: 
:toctoc: 
:smoke: 
:burp: 
:kiss: 
:cheers: 
:dead: 
:old: 
:pan: 
:fouet: 
:fusil: 
:boulet: 
:fumivert: 
:merci: 
mdr 
:vivemoi: