Archives du mot-clé fragrance

Dragon

Voici un savon que j’aime beaucoup, même s’il ne ressemble pas du tout à ce que je voulais au départ. Je voulais un savon marbré de vagues grises et noires. Je suis donc partie sur un marbrage faux funnel à trace fine pour avoir de jolie vagues. Voilà le résultat :

dragon
La recette:

coco 30% (150g)
palme 20% (100g)
arachide 20% (100g)
karité 20% (100g)
ricin 10% (50g)

Lessive de soude pour un surgraissage à 8%
Ajouts :

sel (me rapelle plus combien, j’ai pas noté…)
oxyde de zinc
oxyde noir
fragrance ginseng

Les tranches se suivent mais ne se ressemblent pas! Je l’ai appelé dragon à cause de la tranche du milieu, qui m’a révélé un magnifique dragon. Pour ceux qui veulent faire le test de Rorschach, faites-vous plaisir!

Mer du nord

Voici encore un savon que j’adore, au moins autant que funky granny. Il m’a donné plus de mal car il était très mou au démoulage, peut-être dû au fait que j’ai dilué mes colorants dans de la glycérine et dans un tout petit peu d’eau. Mais un petit passage au congel et tout est rentré dans l’ordre. Je me suis très largement inspirée du savon de soaperstar que j’ai trouvé magnifique. Trêve de bavardages, voici la bête :

savon mer du nord

La recette (pour 500g) :

coco 30%
palme 30%
olive 30%
ricin 10%

Lessive de soude pour un surgraissage à 5%

Ajouts :

fragrance bergamote 2% du PDH
1cc d’argile blanche
mica paillette sur le dessus
oxyde bleu 1cc, dilué dans 1cc de glycérine et 1cc d’eau
ocre jaune + 1pdc d’ocre orange diluées dans 1cc de glycérine et 1cc d’eau
oxyde de zinc 1cc diluée dans 1cc de glycérine + 1cc d’eau

marbrage faux funnel à trois couleurs.

savon mer du nord

C’est donc ma deuxième grande réussite de cette savonnite aiguë. Que c’est agréable quand les choses se passent bien! Quand rien ne fait figer la pâte quand Murphy et sa loi vont embêter quelqu’un d’autre, quand ma tête de passoire n’a pas laissé passer la moitié des informations, quand tout se passe comme prévu…

Pets de singes

Une recette toute simple formulée expressément pour l’anniversaire de mon frère qui aime les 100% coco et les parfums sucrés.

savon pets de singes
savon pets de singes

La recette:
HV coco 100%
fragrance pet de singe 1% du PDH
inclusion de billes de savons
lessive de soude pour un surgraissage à 20%

J’ai choisi les inclusions pour symboliser les pets du singe en question. Pour ceux que ça intrigue, cette fragrance sent très bon le sucré, les fruits. D’où le nom, vu que les singes mangent des fruits…

Sinon j’ai eu une grosse phase de gel ce qui me donne cette transparence. J’aime beaucoup l’esthétique et l’odeur de ce savon, et je pense que je vais m’en garder un bout, même si je ne suis pas fan habituellement des 100% coco.

Elixir

Voici un savon raté qui est bien retombé sur ses pattes. Initialement j’avais prévu un marbrage au cintre, mais comme j’ai eu une trace éclaire, j’ai été obligée d’improviser… J’ai donc moulé les deux pâtes l’une sur l’autre à la truelle, mélangé grossièrement à la petite maryse et texturé en suite à la baguette chinoise. Et finalement je suis assez contente du résultat :

Savon Elixir
Savon Elixir

La recette:

coco 30%
palme 20%
ricin 5%
saindoux 30%
colza 15%

Ajouts :

fragrance élixir 1% du PDH
argile blanche 3% du PDH
pigment organique rose, 1% du PDH

Lessive de soude pour un surgraissage à 5%

Le pigment m’a été offert par Violette, un grand merci à toi! La fragrance ne tient pas très bien à ce dosage, je pense qu’il faut au moins pousser à 2%. Le savon a ranci assez vite, dû à l’huile de colza et au saindoux je pense. très bientôt des tests sur le rancissement des savon, afin d’y voir un peu plus clair.

Funky granny

Voici un de mes savons les plus réussis de ma dernière savonnite aiguë. Je suis littéralement folle de ce savon! Je trouve que l’esthétique colorée du marbrage au funnel colle parfaitement à la fragrance très fruité.

funnel

coco 30%
palme 30%
olive 30%
ricin 10%

lessive de soude pour un surgraissage à 5%

Ajouts :

fragrance granny smith 2% du PDH
colorant Néon violet (qui donne cette couleur rose sombre que je cherche depuis des mois! j’ai enfin trouvé mon graal)
colorant Néon vert
colorant Néon orange

marbrage faux funnel à trois couleurs

La recette est une recette que je voulais tester depuis longtemps car elle utilise mes huiles préférées mais dans des proportions que je n’avais jamais testé donc ça m’intriguait. Pour les couleurs j’ai beaucoup hésité suite à mes précédents ratages , mais j’ai lu un article sur blog de Soap Queen qui m’a donné le courage de faire cette petite merveille. Mon seul petit regret c’est de n’avoir pas réussi un beau topping sur le dessus, mais je ferais mieux la prochaine fois. Il est beau quand même, je l’aime comme ça.

Pour le marbrage, j’ai utilisé la technique du faux funnel filmée par soaperstar qu’elle utilise dans cette vidéo et qui donne cette petite merveille. Au passage jetez un oeil sur son tablier, une pure merveille, je veux le même!! Je dois avouer que cette vidéo de Soap Queen m’a aussi inspirée.

La fragrance est une tuerie! J’adore! Une odeur très sucrée et en même temps très acidulée qui ressemble bien à l’odeur de la pomme granny smith, mon frère trouve que ça sent le bonbon. Moi je la trouve juste géniale!

Reviens de loin

Pour ce savon, je souhaitais tester le savon opalin, que j’ai vu sur le blog de Colchique. Pour obtenir ce résultat, elle dilue sa soude dans une solution composée à 50% d’eau et à 50% de glycérine. je voulais également essayer un visuel à la japonaise, avec des couleurs douces et des inclusions régulières. Ce savon m’a donné bien du fil à retordre, notamment à cause du fait que je l’ai fait à la lessive de soude et non à la soude en perle, mais également à cause d’erreurs toute bêtes.

Illustration savon revien de loin
Savon revient de loin

La recette :

Partie orange foncé (250g) Partie orange clair (250g)
coco 30%
palme 30%
ricin 5%
macadamia 20%
germe de blé 15%lessive de soude pour un surgraissage à 3%Ajouts à la trace :Glycérine à poids égal avec l’eau
colorant néon rose
fragrance abricot 1% du poids des huiles
coco 30%
palme 30%
ricin 5%
macadamia 20%
colza 15%lessive de soude pour un surgraissage à 3%Ajouts à la trace :Glycérine à poids égal avec l’eau
colorant néon orange
fragrance abricot 1% du poids des huiles

Donc avec ce savon plusieurs problèmes se sont posés :

Premièrement, en mélangeant mes huiles pour la première partie, je me suis rendue compte que l’huile de germe de blé était très foncée. Mais je me suis dit « pas grave, ça partira à la saponification ». Mais en mixant avec ma soude je me suis rendue compte que ça ne s’éclaircissait vraiment pas beaucoup ! Je suis donc allé voir les tests de Kafée, et j’ai vu que l’huile de germe de blé colorait effectivement le savon en marron clair ! D’où la couleur orange du savon, malgré le colorant rose… Du coup je me suis dit qu’il fallait que je change de recette pour la deuxième partie et avoir une autre couleur. J’ai donc opté pour de l’huile de colza, avec du colorant orange, en priant très fort pour obtenir un orange foncé et un orange clair. Ce qui est arrivé ! Le dieu de la savonnerie était avec moi ce jour là.

Sauf qu’ avec l’huile de colza, la grande quantité d’eau et de glycérine, mon savon était extrêmement mou! Même après trois jours, impossible de le démouler!! Je l’ai donc passé au congélateur et attendu deux jours de plus pour le couper. Je trouve que je m’en suis pas trop mal sortie de ce côté là.

Enfin, dernier problème, l’ajout de glycérine. En effet, la glycérine augmente le pourcentage d’eau contenue dans le savon. Donc en plus d’avoir un savon mou, j’ai eu un savon qui sentait très mauvais. J’ai donc prié très fort une deuxième fois pour ce savon, et encore une fois la grâce m’a été accordée. La mauvaise odeur a disparu avec la cure.

Pour terminer, quelques photos de sa réalisation :

Illustration inclusions Illustration inclusions

Finalement je suis très contente de ce savon, il sent bon, il est bien doux, avec une mousse fine et crémeuse. Je pense que la prochaine je mettrais des barres de savon en inclusions, plutôt que des cubes, pour être sûre d’avoir des cubes dans chaque tranches. Et bien sûr, il faut que je retente le savon opalin!

Vacances à Tahiti

Voici un savon que j’aime beaucoup. Il fait partie de ma série obsessionnelle monomaniaque « je veux un marbrage one-pot à la japonaise, et je ne ferais que ça tant que je n’y serais pas arrivé! Et si je n’y arrive pas je m’assois par terre et je pleure! ». C’est (encore) un savon bleu associé à une douce odeur de monoï pour un voyage à Tahiti.

savon_marbrage_one_pot

Voici la recette :

coco 30%
palme 20%
ricin 5%
saindoux 30%
colza 15%

lessive de soude pour un surgraissage à 2%

Ajouts à la trace :

colorant Néon Bleu + quelques gouttes de Néon jaune pour obtenir du turquoise
marbrage one-pot avec incrustations de coquillages
fragrance monoï

savon_marbrage_one_pot2

La fragrance ne sent pas le monoï après la saponification, mais elle sent quand même très bon, le frais, le propre, le savon. Sinon il a une mousse bien crémeuse et bien grasse, due au saindoux. Le marbrage est assez bien réussi, mais il manque encore de légèreté par rapport à ce que j’attendais, donc mes marbrages one-pot sont à poursuivre!

Savon kiwi

Pour celui-ci je voulais à la base faire un savon complètement vert avec seulement des incrustations de boules noires. Mais quelques heures avant de le faire j’ai regardé le savon de Ppk cœur d’œillet dans la tourmente, et du coup, au moment de la confection, j’ai eu envie d’un marbrage one pot. Voici donc le résultat :

savon_kiwi

La recette (pour 500g) :

coco 30%
palme 30%
ricin 5%
colza 15%
saindoux 20%
fragrance avocat du diable 1% du poids des huiles

lessive de soude pour un surgraissage à 3%

Ajouts à la trace :

colorant néon vert dilué dans de la glycérine pour un marbrage one pot avec inclusion de billes de savon noir.

Je suis très contente de ce savon qui mousse bien, il est très crémeux et a une odeur à tomber ! Mon seul regret vient du fait que les billes noires se sont mal réparties, et certaines tranches n’en contiennent pas. Heureusement que le marbrage one pot est là pour rattraper le coup!

Alhambra

Voici un savon qui me trotte dans la tête depuis un moment puisqu’il s’agit d’une des premières idées que j’ai eu quand j’ai débuté la savonnerie il y a plus d’un an maintenant. Puis j’ai fait ce voyage en Andalousie qui m’a laissé un souvenir impérissable. Enfin, j’ai découvert le blog de Lolitarose et notamment ce savon que j’ai adoré. Le tout s’est mélangé dans ma tête pour à abouti à un savon de Castille coloré à l’argile rouge et parfumé au jasmin.

alhambra

Voici la recette:
100% HV olive en souvenir des champs d’oliviers s’étendant à perte de vue.
Lessive de soude pour un surgraissage à 20% pour représenter la générosité et chaleur des andalous, et principalement des gens que nous avons rencontrés à Grenade.
1CS d’argile rouge pour la terre de ce pays, tellement sèche que rien ne pousse d’où cette couleur rouge brun, avec laquelle a été construite l’Alhambra, une forteresse aux jardins luxuriants d’une magnificence inimaginable.
1% du poids des huiles de fragrance jasmin, parfum de ces fleurs délicates qui embaument les rues de Grenade.
1 CS de sel (dilué dans un peu d’eau) pour symboliser l’océan et ces immenses plages de sable blanc absolument désertes…

Bien entendu il manque beaucoup de choses car l’Andalousie toute entière ne peut se résumer en un savon, et je ne peux que vous conseiller d’aller découvrir par vous même cette région inoubliable. J’espère que cet article vous aura donné envie d’aller respirer vous même l’odeur du jasmin, écouter vous même les notes de flamenco qui envahissent la ville dès la tombée du jour, voir de vous même la joie, l’énergie et la puissance qui se dégagent de la danse, rencontrer vous même ces gens qui ont le cœur sur la main, vous balader vous même dans ces minuscules rues tortueuses pavées de galets, et admirer de vos propres yeux la beauté de l’imposante Alhambra…

Matin d’hiver

Voici une recette de saison : à l’occasion de Noël, ma mère souhaite offrir des savons (les miens bien sûr…) à ces collègues de travail. Je lui ai donc concocté une petite recette, un biwil coco-noix toujours avec des essais de marbrage one pot allers-retours avec en plus une petite touche à l’américaine avec les paillettes sur le dessus.

Illustration savon
Matin d’hiver

La recette :

coco 500g
noix 100g

lessive de soude pour un surgraissage à 8%

Ajouts à la trace :

oxyde bleu dans 1/3 de la pâte
mica brillant dilué dans un peu d’huile
fragrance Neige fraîche

Il m’est arrivé quelque chose d’assez étrange : la pâte à savon à commencé à figer, mais seulement au fond du moule! Ce qui donne cet effet de coupure entre le haut et le bas du savon. C’est sympa non? J’ai coulé mes deux pâtes rassemblées puis j’ai rajouté par dessus un peu de pâte bleue que j’avais mise de côté. Une fois le savon coulé, j’ai attendu qu’il fige un peu, j’ai texturisé le dessus à la maryse puis appliqué le mica dilué dans l’huile au pinceau.

A mon grand étonnement ce savon n’est pas tellement dur, l’huile de noix a bien joué le rôle que je lui avais assigné. Je n’aime pas tellement la fragrance, mais comme c’est toujours personnel les odeurs, j’espère qu’elles aimeront! Ceci dit, je trouve qu’elle va bien avec l’esthétique du savon.