Archives du mot-clé germe de blé

Petit déjeuner

Voici un savon qui s’appelle petit-déjeuner car j’ai mis plusieurs ingrédients de mon petit-déjeuner favori : le pain au lait trempé dans le chocolat au lait. Miam!

savon petit déjeuner

La recette (pour 500g)  :

coco 30%
palme 20%
olive 20%
ricin 10%
germe de blé 20%

Soude en perle pour un surgraissage théorique à 8%
Liquide de dissolution pour 35% du pdh soit 100g d’eau et 75g de lait de riz

Ajouts :

cacao en poudre meunier
fragrance épices de noël
maïzena 6% du pdh (soit 30g ou 1CS bombée)

marbrage one-pot japonais raté.
Je dis surgraissage théorique car ma soude a fait un précipité blanc que j’ai filtré. J’ai donc mis un peu moins de soude que prévu, il doit donc être surgraissé à 10% ou 11% environ.

Reviens de loin

Pour ce savon, je souhaitais tester le savon opalin, que j’ai vu sur le blog de Colchique. Pour obtenir ce résultat, elle dilue sa soude dans une solution composée à 50% d’eau et à 50% de glycérine. je voulais également essayer un visuel à la japonaise, avec des couleurs douces et des inclusions régulières. Ce savon m’a donné bien du fil à retordre, notamment à cause du fait que je l’ai fait à la lessive de soude et non à la soude en perle, mais également à cause d’erreurs toute bêtes.

Illustration savon revien de loin
Savon revient de loin

La recette :

Partie orange foncé (250g) Partie orange clair (250g)
coco 30%
palme 30%
ricin 5%
macadamia 20%
germe de blé 15%lessive de soude pour un surgraissage à 3%Ajouts à la trace :Glycérine à poids égal avec l’eau
colorant néon rose
fragrance abricot 1% du poids des huiles
coco 30%
palme 30%
ricin 5%
macadamia 20%
colza 15%lessive de soude pour un surgraissage à 3%Ajouts à la trace :Glycérine à poids égal avec l’eau
colorant néon orange
fragrance abricot 1% du poids des huiles

Donc avec ce savon plusieurs problèmes se sont posés :

Premièrement, en mélangeant mes huiles pour la première partie, je me suis rendue compte que l’huile de germe de blé était très foncée. Mais je me suis dit « pas grave, ça partira à la saponification ». Mais en mixant avec ma soude je me suis rendue compte que ça ne s’éclaircissait vraiment pas beaucoup ! Je suis donc allé voir les tests de Kafée, et j’ai vu que l’huile de germe de blé colorait effectivement le savon en marron clair ! D’où la couleur orange du savon, malgré le colorant rose… Du coup je me suis dit qu’il fallait que je change de recette pour la deuxième partie et avoir une autre couleur. J’ai donc opté pour de l’huile de colza, avec du colorant orange, en priant très fort pour obtenir un orange foncé et un orange clair. Ce qui est arrivé ! Le dieu de la savonnerie était avec moi ce jour là.

Sauf qu’ avec l’huile de colza, la grande quantité d’eau et de glycérine, mon savon était extrêmement mou! Même après trois jours, impossible de le démouler!! Je l’ai donc passé au congélateur et attendu deux jours de plus pour le couper. Je trouve que je m’en suis pas trop mal sortie de ce côté là.

Enfin, dernier problème, l’ajout de glycérine. En effet, la glycérine augmente le pourcentage d’eau contenue dans le savon. Donc en plus d’avoir un savon mou, j’ai eu un savon qui sentait très mauvais. J’ai donc prié très fort une deuxième fois pour ce savon, et encore une fois la grâce m’a été accordée. La mauvaise odeur a disparu avec la cure.

Pour terminer, quelques photos de sa réalisation :

Illustration inclusions Illustration inclusions

Finalement je suis très contente de ce savon, il sent bon, il est bien doux, avec une mousse fine et crémeuse. Je pense que la prochaine je mettrais des barres de savon en inclusions, plutôt que des cubes, pour être sûre d’avoir des cubes dans chaque tranches. Et bien sûr, il faut que je retente le savon opalin!

Ballade en Provence

Voici mon dernier essai de marbrage one pot. C’est un savon très doux grace à l’huile de germe de blé que je viens de découvrir. Le parfum et les colorants sont totalement naturels.

Illustration savon
Ballade en Provence

La recette (pour 500g) :

coco 30%
palme 20%
olive 20%
ricin 5%
germe de blé 25%

Lessive de soude pour un surgraissage à 5%

HE patchouli 1,5% du PDH
HE pin sylvestre 1% du PDH
HE lavandin 2,5% du PDH

Ajouts à la trace :

spiruline et argile rouge pour un marbrage one pot à trois couleurs

En démoulant ce savon, je me suis rendue compte que je n’avais toujours pas atteint mon but, j’étais donc vraiment découragée. Je vais donc laisser tomber ce marbrage pour un petit moment.

Ce qui ne me plaît pas dans ce savon : la spiruline est mal mélangée ce qui fait des points verts horribles. Ensuite les colorants sont mal dosés, mes couleurs sont beaucoup trop sombres et ne rendent pas l’effet doux que je voulais. Ensuite mon marbrage n’est pas assez fin, on est très loin de l’aspect aérien des marbrages japonais. Et enfin je trouve qu’on ne sent pas assez le patchouli. En résumé, rien de bien grave mais le tout mis ensemble fait que je ne suis pas satisfaite.

A l’utilisation, ce savon est très agréable. Il est bien doux, très crémeux comme j’aime, il mousse vraiment bien, et il sent bon. Ophihia en a reçu un à l’occasion d’un troc et elle a également été séduite par ce vilain petit canard.