Archives du mot-clé one-pot

Verveine citronnée

Voici mon dernier essai de marbrage one-pot, et c’est le plus réussi de tous! Je me rapproche un peu de mon idéal. Pour ce savon j’utilise une recette qui permet d’avoir un savon très blanc même sans attendre la fin de la cure. J’ai utilisé deux fond de fragrances que j’ai mélangés : une fragrance agrumes acidulés, pour venir soutenir l’odeur de verveine. Malheureusement cette fragrance n’a pas tenu, il ne reste qu’une toute petite odeur de savon.

savon verveine citronnée

La recette (pour 500g) :

coco 30%
palme 20%
arachide 20%
ricin 10%
macadamia 20%

Lessive de soude à 30% pour un surgraissage à 4% (soit 34% d’eau)

Ajouts :

argile blanche 6% du pdh (soit 30g ou 1CS bombée)
colorants néons bleu et jaune (au pif)
fragrance verveine citronnée 2% (soit 9g) et agrumes acidulés 1% du pdh (soit 4g)

marbrage one pot japonais.

Toutes les tranches sont différentes, et elle ne sont pas toutes réussies. De plus, certaines sont très colorées, d’autres très peu, voire blanches.

savon verveine citronnée

Vent d’hiver

Voilà mon deuxième savon de noël, un savon qui sent le frais, la neige, la montagne, le vent, bref, un savon pour l’hiver. Je suis restée sur ma recette habituelle, mais pour une fois j’ai parfumé aux huiles essentielles, ce qui est assez rare.
Savon vent d'hiver

Recette (pour 500g) :

coco 25%
palme 20%
olive 50%
ricin 5%

Ajouts :
argile blanche 1CS bombée
synergie d’HE menthe poivrée, pin sylvestre, eucalyptus (je ne sais plus dans quelles proportions, je n’ai pas noté)
oxyde bleu
chlorophylle (diluée dans un peu d’eau)

soude pour un surgraissage à 8%

marbrage one-pot japonais (encore raté)

Bien que ce savon ne ressemble pas aux magnifiques marbrages japonais, il a tout de même son charme. Je précise qu’il y a exactement la même quantité de bleu et de vert, malgré les apprences! Malheureusement, il n’a pas tenu les neuf longs mois de cure, la chlorophylle l’a fait rancir avant. Vous imaginez ma déception.

Vacances à Tahiti

Voici un savon que j’aime beaucoup. Il fait partie de ma série obsessionnelle monomaniaque « je veux un marbrage one-pot à la japonaise, et je ne ferais que ça tant que je n’y serais pas arrivé! Et si je n’y arrive pas je m’assois par terre et je pleure! ». C’est (encore) un savon bleu associé à une douce odeur de monoï pour un voyage à Tahiti.

savon_marbrage_one_pot

Voici la recette :

coco 30%
palme 20%
ricin 5%
saindoux 30%
colza 15%

lessive de soude pour un surgraissage à 2%

Ajouts à la trace :

colorant Néon Bleu + quelques gouttes de Néon jaune pour obtenir du turquoise
marbrage one-pot avec incrustations de coquillages
fragrance monoï

savon_marbrage_one_pot2

La fragrance ne sent pas le monoï après la saponification, mais elle sent quand même très bon, le frais, le propre, le savon. Sinon il a une mousse bien crémeuse et bien grasse, due au saindoux. Le marbrage est assez bien réussi, mais il manque encore de légèreté par rapport à ce que j’attendais, donc mes marbrages one-pot sont à poursuivre!

Savon kiwi

Pour celui-ci je voulais à la base faire un savon complètement vert avec seulement des incrustations de boules noires. Mais quelques heures avant de le faire j’ai regardé le savon de Ppk cœur d’œillet dans la tourmente, et du coup, au moment de la confection, j’ai eu envie d’un marbrage one pot. Voici donc le résultat :

savon_kiwi

La recette (pour 500g) :

coco 30%
palme 30%
ricin 5%
colza 15%
saindoux 20%
fragrance avocat du diable 1% du poids des huiles

lessive de soude pour un surgraissage à 3%

Ajouts à la trace :

colorant néon vert dilué dans de la glycérine pour un marbrage one pot avec inclusion de billes de savon noir.

Je suis très contente de ce savon qui mousse bien, il est très crémeux et a une odeur à tomber ! Mon seul regret vient du fait que les billes noires se sont mal réparties, et certaines tranches n’en contiennent pas. Heureusement que le marbrage one pot est là pour rattraper le coup!

Ballade en Provence

Voici mon dernier essai de marbrage one pot. C’est un savon très doux grace à l’huile de germe de blé que je viens de découvrir. Le parfum et les colorants sont totalement naturels.

Illustration savon
Ballade en Provence

La recette (pour 500g) :

coco 30%
palme 20%
olive 20%
ricin 5%
germe de blé 25%

Lessive de soude pour un surgraissage à 5%

HE patchouli 1,5% du PDH
HE pin sylvestre 1% du PDH
HE lavandin 2,5% du PDH

Ajouts à la trace :

spiruline et argile rouge pour un marbrage one pot à trois couleurs

En démoulant ce savon, je me suis rendue compte que je n’avais toujours pas atteint mon but, j’étais donc vraiment découragée. Je vais donc laisser tomber ce marbrage pour un petit moment.

Ce qui ne me plaît pas dans ce savon : la spiruline est mal mélangée ce qui fait des points verts horribles. Ensuite les colorants sont mal dosés, mes couleurs sont beaucoup trop sombres et ne rendent pas l’effet doux que je voulais. Ensuite mon marbrage n’est pas assez fin, on est très loin de l’aspect aérien des marbrages japonais. Et enfin je trouve qu’on ne sent pas assez le patchouli. En résumé, rien de bien grave mais le tout mis ensemble fait que je ne suis pas satisfaite.

A l’utilisation, ce savon est très agréable. Il est bien doux, très crémeux comme j’aime, il mousse vraiment bien, et il sent bon. Ophihia en a reçu un à l’occasion d’un troc et elle a également été séduite par ce vilain petit canard.

Matin d’hiver

Voici une recette de saison : à l’occasion de Noël, ma mère souhaite offrir des savons (les miens bien sûr…) à ces collègues de travail. Je lui ai donc concocté une petite recette, un biwil coco-noix toujours avec des essais de marbrage one pot allers-retours avec en plus une petite touche à l’américaine avec les paillettes sur le dessus.

Illustration savon
Matin d’hiver

La recette :

coco 500g
noix 100g

lessive de soude pour un surgraissage à 8%

Ajouts à la trace :

oxyde bleu dans 1/3 de la pâte
mica brillant dilué dans un peu d’huile
fragrance Neige fraîche

Il m’est arrivé quelque chose d’assez étrange : la pâte à savon à commencé à figer, mais seulement au fond du moule! Ce qui donne cet effet de coupure entre le haut et le bas du savon. C’est sympa non? J’ai coulé mes deux pâtes rassemblées puis j’ai rajouté par dessus un peu de pâte bleue que j’avais mise de côté. Une fois le savon coulé, j’ai attendu qu’il fige un peu, j’ai texturisé le dessus à la maryse puis appliqué le mica dilué dans l’huile au pinceau.

A mon grand étonnement ce savon n’est pas tellement dur, l’huile de noix a bien joué le rôle que je lui avais assigné. Je n’aime pas tellement la fragrance, mais comme c’est toujours personnel les odeurs, j’espère qu’elles aimeront! Ceci dit, je trouve qu’elle va bien avec l’esthétique du savon.

Savon allons réveiller le soleil

Voici la recette d’un savon comportant plusieurs nouveautés : tout d’abord j’avais très envie de tester l’huile palme rouge. Ensuite, je voulais absolument tenter une technique de marbrage trouvée sur un blog, ou la personne en l’occurrence fait son marbrage one pot en faisant des allers-retours dans son moule ce qui lui donne un marbrage en couche absolument divin. (Mademoiselle si tu te reconnais, je serais ravie de donner le lien vers ton blog!) Et enfin, comme il y a longtemps que cette recette me trotte dans la tête j’ai voulu enfin la réaliser : le savon aux actifs de la ruche! un peu de sel par ci, du lavandin pour l’odeur, et l’été est là (si si, imaginez très fort!).

Illustration savon
Allons réveiller le soleil

La recette (pour 500g) :

coco 30%
palme 10%
palme rouge 10%
olive 44%
ricin 5%
cire d’abeille 1%

argile blanche 1CS

lessive de soude pour un surgraissage à 8%

A la trace :

HE lavandin 2%
sel de guérande 1CS
miel 1CS
ocre rouge dans 1/3 de la pâte

Marbrage one pot avec allers-retours le long du moule.
Utilisation de papier bulle pour la décoration du dessus.

Je suis absolument FAN du marbrage! A partir du moment ou j’ai ajouté la soude, j’ai très peu mixé, je suis très vite passée au fouet manuel. Et bien ma trace est arrivée beaucoup moins vite et est restée stable longtemps. Je pense que je vais réitérer l’expérience! Sinon il est extrêmement crémeux, je ne sais pas si ça vient de l’huile de palme rouge, de la cire d’abeille ou du miel, mais c’est un vrai bonheur pour moi qui aime les savons crémeux! Je voulais une odeur très légère et à 2% c’est tout simplement parfait. Il est très agréable et mousse bien, une mousse généreuse (due au miel) avec de grosses bulles, comme j’aime. Encore un savon qui fait partie de mes préférés!

Variations aromatiques

Voici une série de savons aromatiques. L’idée est de faire des savons parfumés naturellement avec des herbes du jardin, en multipliant les macérâts. Je me suis inspirée des savons de Ppk, qui avait réalisé l’année dernière une série de savons aromatiques. Les herbes utilisées proviennent de mon jardin ! Pour la petite histoire, son savon Diabolo menthe est le premier savon HM que j’ai testé, et je l’ai trouvé tellement agréable que j’ai eu envie de faire mes savons moi même. Voici donc l’origine de ma savonite aiguë.

La recette de base est la même pour les quatre savons :

coco 35%
palme 20%
olive 20%
ricin 5%
canard 20%

Lessive de soude pour un surgraissage à 9%

Les herbes ont macérées dans les huiles pendant 48h.

photos-cosm-to-t-...2011-032-2dbaf4c
Variations aromatiques : Sauge (à gauche) et Deux menthes (à droite)

Sauge (à gauche)

Teinture mère de sauge réduite 5%
argile verte 1 CS dans les huiles
Lait de vache en poudre et sucre 1CS dilués dans 20g d’eau.

Quand j’ai démoulé ce savon j’ai été extrêmement déçue car il sentait vraiment très mauvais! Mais je pense que c’est dû au fait que j’ai mis trop de liquide, l’odeur a complètement disparue à la cure. Pour les suivants j’ai dilué mes ajouts dans la teinture mère pour éviter de rajouter encore du liquide. Je dilue d’abord le sucre (ou le sel en fonction) puis je rajoute le lait jusqu’à obtention d’une pâte souple. Après je trouve que l’odeur de la sauge ne s’accorde pas très bien avec celle de la saponification. Quoiqu’il en soit, l’odeur s’est beaucoup atténuée à la cure et maintenant il sent principalement le savon, avec une très légère odeur de sauge. La mousse est très aérienne avec des grosses bulles. Son petit défaut: l’argile s’est mal mélangée, je ne sais pas ce qui s’est passé elle s’est agglomérée ce qui le rend très grattant…

Deux menthes : menthe poivrée, menthe verte (à droite)

Teinture mère de menthe verte et menthe poivrée réduite 5%
Lait de vache en poudre et sel dilués dans la teinture mère.

Je voulais faire une petite déco, mais ma pâte à virée à l’orange! Comme j’avais prévu de mettre du colorant je ne m’y suis pas risquée, on ne sait jamais. Finalement il est redevenu vert! Il a une mousse légère généreuse et crémeuse, il est vraiment très dur et sent bon le frais légèrement mentholé. J’aime beaucoup celui-ci, mais il n’est pas vraiment à la hauteur de celui de Ppk.

photos-savon-nov-2011-018-2effd74
Varaitions aromatiques : Verveine (à gauche) et Lavande (à droite)

Verveine :

Teinture mère de verveine réduite 5%
Lait de chèvre en poudre diluée dans la teinture mère
Sel 1CS
Sucre 1CS
Oxyde bleu dans les huiles
Maïzena pour la ligne

L’odeur de la verveine est très légère, mais le savon est agréable et joli je trouve, je suis contente du rendu esthétique, surtout que ce n’était pas gagné, vu la couleur des deux précédents…

Lavande :

Teinture mère de Lavande réduite 5%
Lait de chèvre en poudre diluée dans la teinture mère

Oxyde bleu et rouge pour un marbrage one pot.
L’odeur de la lavande a bien tenue par rapport à la verveine. En revanche l’esthétique n’est pas très réussie… Je voulais un violet léger et avec la couleur jaune du savon, ça fait plutôt marron. De plus le one pot dans une boite de pringles ne marche pas très bien. Mais  je l’aime bien quand même, il sent bon le frais.

Desert blues

Pour ce savon, je voulais un marbrage one-pot car j’avais gâché mon précédent savon avec du sel, et par conséquent, on ne voyait plus le marbrage. Je voulais également obtenir une phase de gel sans argile blanche pour voir si mon savon était effectivement plus translucide (avec de l’argile je trouve qu’ils sont simplement plus foncés). Et enfin, je voulais tester mon oxyde rouge pur et en mélange car jusqu’ici j’avais beaucoup de mal à le domestiquer…

illustration Desert blues
Desert blues

La recette (500g) :

25% coco
20% palme
50% olive
5% ricin
sucre 1CS
Lessive de soude pour un surgraissage à 8%.

Ajouts à la trace :
fragrance lilas blanc
crème fraîche 95g (19%) –> j’ai fait une petite erreur là…

Division de la pâte en trois parties pour un marbrage one pot :
oxyde jaune
oxyde jaune + rouge
oxyde rouge

Avec le fond des récipients j’ai fait un marbrage en surface, en y pensant à la dernière minute, comme ça à l’arrach’… et il était super bien réussi! Bref, passons…

Évidemment, il a encore fallu que je fasse une bêtise avec la crème fraîche, j’en ai mis un peu trop… En regardant dans The Sage j’ai vu qu’ils disaient « vous pouvez mettre entre 125 et 188 mililitres de liquide ». Moi, ni une ni deux, je me dis « nickel je vais mettre de la crème fraîche, pourquoi Ppk se prend la tête à calculer je ne sais quoi, vu que tout est écrit noir sur blanc? » Ben maintenant j’ai compris… c’est la quantité de liquide totale D’où le calcul de ppk. Bref, cette erreur ne s’est pas ressentie sur le savon.

MAIS, c’était sans compter sur Super Estelle! Comme je voulais une phase de gel complète, j’ai attendu que le savon ait durci un peu, et je l’ai mis… au soleil, en plein cagnard plus précisément, sans sa petite écharpe! Histoire qu’il chauffe un peu plus hein, tant qu’on y est… et ben quand je suis allée le chercher, il était redevenu tout liquide… J’ai eu un peu peur quand même mais finalement tout est bien qui fini bien, il n’a pas de séquelles, une légère odeur désagréable qui disparaît avec la cure, et quelques gouttelettes au démoulage.

Au final il est pas mal, je trouve qu’il mousse peu par rapport aux autres mais bon. C’est peut-être dû au liquide. La fragrance n’a pas beaucoup tenue non plus mais encore une fois il lui manque un peu de cure donc à voir comment il va évoluer.

Édit du 06/11/11 : après 3 mois de cure ce savon est vraiment top, je l’adore! L’odeur est légère comme j’aime, la mousse est fine et onctueuse, bien crémeuse, pas très abondante ce pendant. Vraiment il est très agréable!