Tests de colorant : l’orcanette

Tout le monde en parle et rêve d’un savon merveilleusement violet ou mauve. Alors, je me suis lancée dans les tests pour essayer de maîtriser l’orcanette.

Remarques préliminaires :

Voici un condensé d’informations, sur la base duquel j’ai travaillé :

1- La couleur serait fonction du pH ; le bleu étant pour le très basique, le violet, pour le moyennement basique et le rose pour l’acide.
2- Mais aussi, la couleur varierai en fonction du rapport entre acide gras saturés et insaturés : plus l’huile serait riche en acides gras saturés, plus le savon serait violet.
4- Enfin, la taille et la matière du moule modifient également la couleur finale car il influent sur la montée en température de la pâte à savon.

Informations recueillies par Viviane sur le forum Acrobulles

Pour commencer, j’ai fait un macérât d’orcanette à 10% sur huile de coco : J’ai pesé environ 5 g de racine + 45g d’huile de coco chaude. Ce qui donne un jus fuchsia. Je m’en suis servie de base concentrée pour mettre dans la pâte à savon au moment de la trace. Je l’ai laissée macérer 2 ou 3 jours, mais je pense que même en l’utilisant instantanément ça ferait l’affaire. Pour ce premier essai, je l’ai mise à la trace.

Premiers essais

Savon orcanette recette n°1 : HV saturées

Pour 300g d’huiles

arachide 30%
coco 40%
palme 20%
tournesol 10%

Soude pour un savon surgras à 7%

1/3 de pâte neutre
1/3 de pâte colorée avec 3 ou 4 gouttes de macérât
1/3 de pâte colorée avec une bonne dizaine de gouttes de macérât

illustration recette n°1
huiles contenant un fort % d’acides gras saturés

Savon orcanette recette n°2 : HV insaturées

Pour 300g d’huiles

arachide 15%
coco 30%
palme 25%
olive 30%

Soude pour un savon surgras à 7%

1/3 de pâte neutre
1/3 de pâte colorée avec 1g de macérat
1/3 de pâte colorée avec 3g de macérat

illustration recette n°2
huiles contenant des acides gras insuturés

Savon orcanette recette n°3 : 75% de coco

Pour 200g d’huiles

arachide 5%
coco 75%
palme 20%

Soude pour un savon surgras à 5%

Ajout de 5% d’huile de coco soit 9,5g + 1g de macérât d’orcanette

Remarque : la couleur est plus pâle dans les moules de très petits formats.

illustration recette n°3
savon à 75% d’huile de coco
Note : J’ai achetée l’orcanette chez Alysse… Très contente du service : prix raisonnable, livré rapidement et bien emballé.

Conclusion : Dans ces essais trop de paramètres varient : la taille des moules, la concentration. Les essais suivants permettent de tester ces paramètres.

Remarques : J’avoue avoir été bien étonnée du beau violet obtenu avec l’huile d’olive dans la recette n°2. Ce n’est pas une huile d’olive première pression à froid (d’ordinaire verte), c’est une huile d’olive traitée pour la friture, plutôt jaune. Pour ce qui est de la chaleur, le savon avec la majorité de coco a beaucoup chauffé.

Deuxième série d’essais

Comme prévu, j’ai refait les tests avec les 3 recettes. La variante testée est le moule : taille et matière.

Voici les recettes, dans l’ordre 1, 2, 3 :

Voilà les 3 sortes de moules :

– le moule individuel, en forme de rose, en silicone,
– le moule à cake de belle taille en silicone,
– le moule en carton, une ex-boite de levures en paillettes, chemisé.

Maintenant, place aux résultats comparatifs…

Couleur en fonction des moules

Couleur en fonction de la recette

Même si j’ai fait attention à ce que les photos restituent à peu près correctement la couleur réelle, ce n’est pas toujours le cas. Il suffit d’une ombre et le savon est plus terne que dans la réalité. Par contre, le turquoise est bien réel. Il est apparu de préférence aux contours des moules et à la jonction entre 2 recettes. Après 3-4 jours, il a disparu.
Et les stries internes sont dues à une forte phase de gel, qui a donné une rivière de glycérine.

Troisième série d’essais

Paramètre testé : le moment d’ajout du macérât : orcanette dans huiles VS Orcanette à la trace.

Voici la recette pour 200g d’huiles.

HV arachide : 30%
HV coprah : 30%
HV olive : 10%
HV palme : 20%
HV tournesol : 10%
Soude pour surgras à 3%

Macérât 5% : 10g macéré dans 200g d’huile

J’ai donc réalisé 2 fois la recette !
– Premier essai (inclusions en tortillons) : le macérât est ajouté à la trace.
– Deuxième essai (inclusions en traits) : le macérât est ajouté dans les huiles avant soude.

Au final, une très légère différence, mais pas très nette, tout au moins au bout de quelques jours. Les légères différences de teinte au moment de la coulée et au démoulage se sont un peu estompées. Voyez plutôt :

Test O HV vs Trace coulée

Test O HV vs Trace moule

Test O HV vs Trace savons

Remarques

1- la couleur kaki était présente dans les 2 savons. A peine plus accentuée dans le savon pour lequel le macérât a été ajouté dans les huiles.

Test O kaki 1

Test O kaki 2

2- les inclusions ont été réalisées avec un essai à l’orcanette peu concentrée. Sauf que les morceaux ont blanchi ! De mauve, ils sont devenus totalement blancs. Il y a deux explications possibles : soit la différence de teinte les fait paraître blancs, soit le deuxième passage à la soude leur a fait perdre leur couleur de départ.

9 réflexions au sujet de « Tests de colorant : l’orcanette »

    1. Merci pour ton commentaire et bienvenue sur le blog! je suis très contente de te voir par ici!
      Les tests ne sont pas de moi, mais de ‘Sham qui est une testeuse frénétique ;-)

  1. Hélas, pour l’instant tu pourrais écrire « était »… Mais j’ai l’indigo qui attend mes vacances ;-)
    Val’ a reçu un bout des 2, peut-être qu’elle vous donnera son avis.

  2. Ah il faudra que je teste l’indigo aussi alors :rire:
    En attendant, le savon tortillons est très agréable à utiliser, belles bulles, et en plus je ne suis pas ressortie violette de la douche ;-)

  3. Très beaux résultats :good: .
    Personnellement je me suis cassée les dents en utilisant de l’argile violette achetée chez Aroma sur des savons à la lavande. J’ai obtenu une couleur caca- :eek: je n’ai pas d’autre mot- et au bout d’un mois, la couleur s’est éclaircie tournant au vert moutarde, tout aussi laid. Je crois que je n’utiliserai plus cette argile violette !

    1. Oui moi aussi j’ai eu des déboires avec l’argile violette. mais si vous regardez l’INCI, vous voyez que l’argile violette n’est que de l’argile blanche colorée avec du violet de maganèse. Et le violet de manganèse ne tient pas en savonnerie il donne un marron-caca tout à fait similaire à la couleur obtenue avec l’argile violette. L’orcanette est également très capricieuse, mais si vous suivez les recommandations de ‘Sham, vous devriez avoir de bons résultats. Pour plus de sureté, prenez de l’ultrmarine qui est beaucoup plus sûre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-) 
:red: 
:blink: 
:roll: 
:shock 
:mrgreen: 
:sourire: 
:rire: 
:na: 
:langue: 
:arrow: 
:idea: 
:coeur: 
:eek: 
:suspect: 
:voyons: 
:toctoc: 
:smoke: 
:burp: 
:kiss: 
:cheers: 
:dead: 
:old: 
:pan: 
:fouet: 
:fusil: 
:boulet: 
:fumivert: 
:merci: 
mdr 
:vivemoi: